A la gauche du Christ. Les chrétiens de gauche en France

« Cathos de gauche » : l’expression s’est imposée dans la seconde moitié du XXe siècle pour désigner un monde de militants et de « clercs », d’organes de presse et de mouvements, laïques ou religieux, dont la contribution politique, sociale, culturelle et intellectuelle à l’histoire de la France de l’après-guerre apparaît souvent oubliée.

Cet ouvrage retrace pour la première fois l’aventure des « chrétiens de gauche », comme on devrait appeler plus justement les catholiques et les protestants de cette mouvance. Contre une Église catholique jusque-là massivement portée à droite et une Église protestante embourgeoisée, ils voulaient, au nom de leur foi, s’engager dans la Cité et peser sur la politique tout en changeant le visage de leurs Églises.

Décolonisation, syndicalisme, autogestion, féminisme, tiers-mondisme… : ils ont été de toutes les luttes, et souvent même à l’avant-garde de la contestation. Beaucoup engagèrent un dialogue exigeant avec la tradition marxiste. Après le concile Vatican II et Mai 68, certains furent même tentés par la révolution dans la société et dans leurs Églises. Leur contribution à la rénovation de la gauche socialiste puis à l’élection de François Mitterrand en 1981 fut ensuite décisive. Mais la réforme de l’Église catholique n’est-elle pas devenue restauration sous Jean-Paul II puis Benoît XVI ? Et la victoire de la gauche en 1981 n’a-t-elle pas sonné l’heure du déclin politique de la gauche chrétienne ? Que reste-t-il aujourd’hui de ses combats et des idéaux qu’elle entendait porter ? Au-delà d’une parenthèse utopique, c’est l’évolution du rapport entre le politique et le religieux, à l’épreuve de la sécularisation de la société française, que cette histoire éclaire.

Réunis autour de Denis Pelletier, historien, directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE) et président de cet établissement, et de Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions, membre du comité de direction de la revue Esprit, treize auteurs ont contribué à l’ouvrage.

Table des matières

Denis Pelletier, Introduction. Les « chrétiens de l’autre bord »

I – 1944-1962.

Denis Pelletier, Récit. Une gauche sans domicile fixe

Denis Pelletier, La Résistance en héritage ?
Frank Georgi, Le syndicalisme ouvrier chrétien de la CFTC à la CFDT.
Tangi Cavali et Nathalie Viet-Depaule, La mission ouvrière : la justification religieuse d’un déplacement à gauche (1940-1955).
Bruno Duriez, Action catholique rurale et ouvrière et engagement sociale : à distance de la politique.
Bruno Duriez, Faire une autre gauche : des catholiques en politique.
Patrick Cabanel, Les protestants français : une culture politique de gauche ?
Frédéric Gugelot, Intellectuels chrétiens entre marxisme et Évangile.
Jérôme Bocquet, Un dreyfusisme chrétien face à la guerre d’Algérie.

II – 1962-1981.

Jean-Louis Schlegel, Récit. Changer l’Église en changeant la politique

Yann Raison du Cleuziou, À la fois prêts et surpris : les chrétiens en Mai 68.
Claude Prudhomme, Les jeunesses chrétiennes en crise (1955-1980).
Patrick Cabanel, Lieux et moments de la contestation protestante.
Frank Georgi, L’autogestion : une utopie chrétienne ?
Mathilde Dubesset, Un féminisme chrétien à gauche ?
Vincent Soulage, L’engagement politique des chrétiens de gauche, entre Parti socialiste, deuxième gauche et gauchisme.
Sabine Rousseau, Un tiers-mondisme chrétien.
Yvon Tranvouez, Géographie de la gauche catholique.
Yvon Tranvouez, Les idées du ciel ne tombent pas juste. La division théologique des chrétiens de gauche.

Épilogue

Jean-Louis Schlegel, Récit. Vers la fin d’une parenthèse ?
Jean-Louis Schlegel, Conclusion. Les leçons d’une histoire.

Denis Pelletier et Jean-Louis Schlegel (dir.), À la gauche du Christ. Chrétiens de gauche en France de 1945 à nos jours, Paris, Le Seuil, 2012, 624 p., 27 €.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire