Une synthèse sur les communautés religieuses au Québec

 L’action des communautés religieuses s’est déployée dans de nombreuses directions au Québec. Missions, éducation, hôpitaux, œuvres sociales : au-delà du domaine spirituel, ces milliers de femmes et d’hommes ont contribué à façonner la société en profondeur durant plus de quatre siècles.

Or, le Québec moderne s’est sécularisé, et ce changement profond se traduit dans les chiffres. D’un sommet de 60 000 membres en 1961, les effectifs des quelque 200 communautés catholiques sont passés à environ 15 000 en 2010, et continuent de décroître – tout comme les connaissances collectives à leur sujet tendent à s’estomper.

Cette synthèse de Guy Laperrière arrive à point nommé. Professeur à l’Université de Sherbrooke de 1971 à 2011, Guy Laperrière est spécialiste de l’histoire religieuse québécoise et française. Ses congrégations religieuses. De la France au Québec.1880-1914, publiées entre 1999 et 2005 (PUL, 3 vol.), firent date.

On trouvera ici, pour la première fois, une histoire complète des communautés religieuses depuis la Nouvelle-France ; on découvrira la grande variété de leurs rôles et de leurs parcours, des communautés les plus engagées socialement aux ordres contemplatifs ; et l’on envisagera, sans éluder les problèmes, la réalité actuelle d’une institution à l’influence considérable.

Table des matières

Introduction

Première partie. Les communautés en Nouvelle-France.

1. Un dessein missionnaire, 1600-1660.
2. La desserte religieuse d’une colonie, 1660-1760.
3. Sous le régime britannique, 1760-1840.

Deuxième partie. Les communautés au XIXe siècle, 1840-1900.

4. L’empire des sulpiciens.
5. Les années 1840 et Mgr Bourget.
6. La réponse à de nouveaux besoins.
7. Les communautés, objet de débats.

Troisième partie. Le premier XXe siècle, 1900-1960.

8. Les lois françaises contre les congrégations, 1901-1914.
9. Le mouvement missionnaire, 1900-1940.
10. De nouvelles communautés, 1915-1940.
11. Les grands mouvements religieux et sociaux d’une guerre à l’autre.
12. Données globales sur les religieux : 1931, 1961.
13. Les derniers feux d’une société chrétienne, 1945-1965.

Quatrième partie. Le déclin d’un système.

14. La sécularisation frappe de plein fouet, 1960-1975.
15. Le renouveau des communautés, 1975-1990.
16. De nouveaux engagements.

Conclusion
Bibliographie

Guy Laperrière, Histoire des communautés religieuses au Québec, Montréal, VLB, 2013, 331 p., 29,95 $ CAN.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire