Les mondes de l’histoire religieuse. Un bilan historiographique

L’Histoire religieuse est devenue, pour les périodes moderne et contemporaine, un secteur de recherche historique particulièrement active dans l’Université française. Colloques, thèses, éditions scientifiques de documents, se sont multipliés au cours des dernières décennies, permettant la reconnaissance des facteurs religieux dans l’histoire. Etienne Fouilloux a pu évoquer « ne percée de l’histoire religieuse en France .
Il est important, d’un point de vue méthodologique, de ne pas réduire les recherches aux observations franco-françaises, particulièrement face aux phénomènes religieux qui ont une dimension universelle. Or les historiographies ont trop souvent tendance à s’ignorer et à n’évoluer que dans un cadre national. Dans les limites géographiques et thématiques qui sont les siennes (de nombreux espaces sont absents, et le propos se limite pour l’essentiel au christianisme), ce volume dirigé par Jean-Dominique Durand propose d’établir des ponts entre des universitaires confrontés à des question semblables, mais qui restent séparés par les logiques nationales, voire par les langues.
L’équipe Religions, Sociétés et Acculturation (RESEA) du Laboratoire de Recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA, UMR 5190) a donc organisé deux Journées d’Études en 2008 et 2009, afin de confronter les points de vue, à partir de cadres nationaux divers : pays où l’histoire religieuse occupe une place notable et quasiment traditionnelle dans le paysage universitaire (Belgique, Italie, Allemagne, Suisse, Pays-Bas), la France où elle s’insère dans la dimension laïque, des pays où elle a été confrontée au contrôle et à l’instrumentalisation de la dictature (Pologne, Espagne), l’Afrique où le poids de l’histoire missionnaire et de la colonisation reste grand, l’Amérique du Nord où elle s’est développée dans un contexte de grande diversité religieuse. Les approches, les thématiques, les évolutions sont différentes, les méthodes restent proches.

Table des matières :

Claude Prudhomme, université Lumière-Lyon 2 : Introduction.
Magloire Somé, université de Ouagadougou (Burkina Faso) : Historiographie du christianisme en Afrique occidentale. Le cas du Burkina Faso au XXe siècle.
Thomas Kselman et Mark Noll, université Notre-Dame (Indiana, États-Unis) : Les tendances récentes de l’historiographie religieuse aux États-Unis.
Catherine Maurer, université de Strasbourg : L’historiographie du catholicisme contemporain en Allemagne.
Jan De Maeyer, Katholieke Universiteit Leuven (Belgique) et Jo Deferme, Drew University (États-Unis) : L’histoire religieuse en Belgique, aperçu historiographique et bilan.
Pablo Pérez López, université de Valladolid (Espagne) : L’histoire religieuse en Espagne entre débat identitaire et pauvreté historiographique.
Jean-Dominique Durand, université Jean Moulin Lyon 3 : L’histoire religieuse en France.
Hugh MacLeod, université de Birmingham : L’évolution de l’histoire religieuse en Grande-Bretagne et en Irlande depuis les années 1960.
Stefano Trinchese, université Gabriele d’Annunzio (Italie) : Église, modernité et monde catholique. L’histoire religieuse en Italie.
Joris Van Eijnatten, université d’Utrecht (Pays-Bas) : Église contre culture. Présent et futur dans l’histoire de la religion aux Pays-Bas.
Piotr H. Kosicki, université de Virginie (États-Unis) : Dépasser le Polak-Katolik. Jalons pour une historiographie transnationale du religieux en Pologne.
Francis Python, université de Fribourg (Suisse) : Les perspectives récentes de l’historiographie du catholicisme contemporain en Suisse.

Jean-Dominique Durand (dir.), Le monde de l’histoire religieuse. Essais d’historiographie, Lyon, RESEA (Chrétiens et Sociétés, Documents et Mémoires), 2012, 252 p. 18 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire