Appel à communication. Femmes et religions dans les Amériques

Le 11e Congrès annuel de l’Institut des Amériques (IdA), portera cette année sur la thématique Femmes dans les Amériques. Cette manifestation est organisée en partenariat avec le Centre Aixois d’Etudes Romanes (CAER, AMU) et avec le soutien de SciencesPo Aix, du Laboratoire d’Etudes et de Recherche sur le Monde Anglophone (LERMA, AMU) du Laboratoire Interdisciplinaire de droit des médias et des mutations sociales (LID2MS, AMU) et du Centre d’Etudes mexicaines et centraméricaines (CEMCA).
Il se tiendra du 4 au 6 décembre 2013 dans les locaux d’Aix-Marseille Université (Maison de la Recherche-Centre Schuman). Il se déroulera en français, en anglais et en espagnol et débouchera sur plusieurs publications à caractère international.

Si les travaux sur le genre et les femmes ont largement marqué les sciences humaines ces dernières décennies, il s’agira ici, cinquante ans après la publication de l’ouvrage fondateur de Betty Friedan, Feminine Mystique, de proposer une approche croisant les domaines disciplinaires et les aires culturelles à l’échelle du continent, dans une perspective épistémologique résolument comparatiste entre le Nord et le Sud des Amériques et/ou transaméricaniste. Ce Congrès s’attachera à analyser les permanences et les mutations des rôles, des représentations et identités des femmes dans les Amériques, ainsi que la spécificité de l’aire culturelle des Amériques dans le questionnement sur le genre. Cette démarche comparatiste et transaméricaine orientera les conférences plénières et les Axes thématiques. Parmi ceux-ci, un axe Femmes et Religions est prévu.

Malgré la dimension majoritairement critique et antireligieuse de la contestation féministe américaine des années 1960 et 1970, le champ religieux a été pour les femmes américaines du XXe siècle, un champ d’expérimentation, de contestations et d’innovations, beaucoup plus investi par elles que par les femmes d’Europe. De ce point de vue, la féminisation théologique, la féminisation du sacerdoce, dans les différentes Eglises chrétiennes, la « politique sociale » transcontinentale des congrégations religieuses féminines, la valorisation et l’autonomisation des femmes pauvres par les Eglises de conversion, la militance religieuse féminine contre les pouvoirs institués, la déforestation, la destruction des populations indigènes, l’altermondialisme féminin sont des formes politiques contemporaines de l’engagement religieux encore largement inexplorées. Cet axe se propose de réunir et de confronter les recherches en cours sur les deux Amériques.
Trois ateliers sont prévus dans lesquels les propositions pourront s’inscrire de manière indicative. 1. Féminisme et religion. 2. Contestations et innovations politiques et sociales. 3. Réseaux transcontinentaux.

Les propositions de communications sont à envoyer aux coordinateurs de chaque Axe, aux adresses électroniques mentionnées dans la page web du Congrès. Elles ne devront pas excéder 3000 caractères (espaces compris) et devront être accompagnées d’une synthèse (une page) du Curriculum Vitae. La date limite de réception des propositions de communications est le 15 avril 2013.
Coordinatrices/Coordinateur : Florence Rochefort (GSRL/ EPHE. Institut Emilie du Châtelet) : florence.rochefort[a]wanadoo.fr ; Blandine Chelini-Pont (Aix-Marseille Université) : blandine.chelini-pont[a]univ-amu.fr ; Pierre Langeron (Sciences Po Aix) : langeron.pierre[a]wanadoo.fr.

Tous les renseignements sont disponibles sur le site http://femmes-ameriques.blogspot.fr/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire