Colloque. La dramatique conciliaire dans la longue durée

Programme_DCDu 15 au 17 mai 2013, se déroulera à l’université Lille 3 un symposium international visant à inscrire dans la très longue durée la dramatique conciliaire. Seront ainsi examinés à nouveaux frais les débats conciliaires de l’Antiquité à Vatican II.
En effet, le problème de l’inspiration des conciles, dans lesquels, en bonne théologie chrétienne, l’Esprit Saint est censé joué un rôle directeur, n’est, en un sens, pas moins problématique. Quiconque en effet a fréquenté un tant soit peu les annales des conciles n’a pu manquer d’être frappé par l’importance des conflits, des pressions, des coups de théâtre et des manœuvres dans la conduite des assemblées et la rédaction des documents qui en sont issus. Vue de près, l’opération du Saint-Esprit apparaît souvent bien « humaine », voire « trop humaine ».
Très présente dans les sources et, de façon fragmentaire, dans les histoires spécialisées, la dramatique conciliaire a été rarement étudiée en tant que telle, hormis quelques exceptions comme le livre que Ramsay MacMullen, non sans provocation, a consacré au déroulement des conciles de l’Antiquité tardive et à la nécessité, pour la nouvelle religion officielle de l’Empire romain, de se doter d’une définition cohérente de la Divinité. Cette dramatique conciliaire pose en effet à l’historien un problème de psychologie religieuse dont les enjeux dépassent largement, nous semble-t-il, la simple phénoménologie de l’expérience croyante. Comment comprendre, en effet, que nombre de grands acteurs des conciles aient pu être à la fois d’habiles tacticiens, dévoués au triomphe de leurs idées par tous les moyens que ne réprouvaient pas la morale (en tout cas la leur), et des croyants sincères, convaincus que le Saint Esprit pilotait en sous-main les opérations et, par conséquent, que ce combat « politique » était aussi un combat « spirituel » ?

Programme :

Mercredi 15 mai 2013 après-midi

14h00 : Accueil.
14h15 : Guillaume Cuchet, université Lille 3, IUF : Rapport introductif.
14h45 : David Dainese, Fondazione per le Scienze Religiose di Bologna, Italie : Political Theologies : Constantine at Nicea.
15h15 : François-Xavier Romanacce, université Paris-Sorbonne : Nicée (325), ou la création de l’hérésie arienne.
15h45 : Pablo Argárate, université de Graz, Autriche : Le saint concile de Constantinople (381).
16h15 : Pause.

16h30 : Ramon Teja, université de Santander, Espagne : Il concilio di Efeso (431) : concilio o « latrocinium » ?
17h00 : Philippe Blaudeau, université d’Angers, IUF : Sanctionner le pape sans rompre avec le Siège apostolique ? Retour sur la condamnation de Vigile prononcée lors du concile de Constantinople II (553).
17h30: Martin Morard, CNRS : Les collections des actes des six premiers conciles œcuméniques (IVe-VIIe siècles) ou comment l’Esprit Saint écrit droit avec des lignes courbes.

Jeudi 16 mai 2013 matin

9h : Thomas Deswarte, université d’Angers : Le souverain dans les conciles wisigothiques : entre théâtralisation et jeux d’influence.
9h30 : Florence Close, université de Liège, Belgique : Prestige et mise en scène à Francfort (794).
10h : Pascal Montaubin, université d’Amiens : La dramatique conciliaire de la monarchie pontificale (1123-1312).
10h30 : Hélène Millet, CNRS : Dans les coulisses du concile de Pise (1409).
11h : Pause.

11h15 : Sophie Vallery-Radot, université Lyon 2 : La dramatique conciliaire à Constance (1414-1418) : la fuite de Jean XXIII du concile.
11h45 : Émilie Rosenblieh, Université Paris 1 : L’Esprit Saint ou la légitimation du procès intenté par le concile de Bâle contre le pape Eugène IV (1431-1439).
12h15 : Christine Barralis, université de Lorraine : Acteurs et modalités des débats sur la réforme dans les conciles provinciaux de la moitié nord du royaume de France au XVe siècle.

Jeudi 16 mai 2013, après-midi

14h30 : Pierre-Antoine Fabre, EHESS : Les ultimes conseils du Cardinal Sirleto au Cardinal Morone pour le décret sur les saints, les reliques et les images (Trente, novembre 1563) : une argumentation vibrante pour une tradition immobile.
15h : Antoine Arjakovsky, Collège des Bernardins, Paris : La réception spirituelle, mémorielle et historique du concile de Florence (1439).
15h30 : Silvana Seidel Menchi, université de Pise, Italie : Le concile supprimé : Pise-Milan (1511-1513).
16h00 : Pause.

16h15: Nelson Minnich, Catholic University of America, Washinton DC : Secundum infusionem Spiritus Sancti : The Resolution of Conflicts at Lateran V (1512-1517).
16h45 : Alain Tallon, université de Paris-Sorbonne : Les incidences au concile de Trente : mises en scène, mises en mémoire, mises en oubli.
17h15 : Juan Carlos Estenssoro, université Paris 3 : La fabrique de l’orthodoxie coloniale : conflits et enjeux dans les coulisses de Lima III (1582-1583).

Vendredi 17 mai 2013 matin

9h : Séverine Blenner-Michel, École des Chartes : L’Esprit Saint corrigé ? Le Saint-Siège face au concile provincial de Paris (1849).
9h30 : Sylvain Milbach, université de Savoie : Mgr Dupanloup et le premier concile du Vatican, ou le souffle inopportun de l’Esprit.
10h : Alberto Melloni, Fondazione per le Scienze Religioze Giovanni XXXIII : 15 vota del’ottobre 1963.
10h30 : Pause.

10h45 : Étienne Fouilloux, université Lyon 2 : La « semaine noire » de Vatican II (novembre 1964).
11h15 : Loïc Figoureux, université Lille 3 : Henri de Lubac, un théologien « aux ailes de géant » à Vatican II.
11h45 : Catherine Masson, université catholique de Lille : L’intervention du cardinal Liénart le 13 octobre 1962 : origine, enjeux et portée.

Vendredi 17 mai 2013 après-midi

14h : Étienne Lock, université Lille 3 : La « Panafricaine épiscopale » au concile Vatican II : simple tactique ou souci de représentativité ?
14h30 : Philippe J. Roy, Université Laval, Canada/Katholieke Universiteit Leuven, Belgique : Les traditionalistes du Coetus Internationalis Patrum dans la dramatique du concile Vatican II.
15h : Christian Sorrel, université Lyon 2 : Événement et conscience de l’événement à travers quelques journaux de Pères conciliaires et d’experts du concile Vatican II.
15h30 : Pause.

15h45 : Jacques Prévotat, Université Lille 3 : Conclusions.

Les séances se tiendront dans la Salle de Séminaire de l’IRHIS (université Lille 3). Les inscriptions sont à faire à l’adresse électronique suivante : irhis.recherche[a]univ-lille3.fr.

Programme : La dramatique conciliaire. Programme


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire