Les sources du funéraire en France à l’époque contemporaine. Journées d’études

sources funéraire.affiche-001La mort a une histoire, y compris à l’époque contemporaine. Elle a été redécouverte il y a une quarantaine d’années en France par des pionniers, qui ont inscrit l’étude des attitudes devant la mort dans une perspective longue.
L’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et l’Université du Havre, le Centre Norbert Elias (équipe HEMOC) et le CIRTAI, avec le soutien de l’ANR CoRPS, vous invitent les 10 et 11 septembre 2013 à revenir aux sources de l’histoire de la mort. Parmi elles, les sources du funéraire, qui englobent l’ensemble des discours et des pratiques, des funérailles à l’inhumation. Or, à l’époque contemporaine, ces sources présentent un paradoxe : elles sont à la fois riches et fragiles, alors que les pratiques funéraires connaissent des mutations profondes.
Ces journées d’étude organisées par Bruno Bertherat et Christian Chevandier réunissent des chercheurs et des conservateurs, dans un esprit de dialogue avec les acteurs du funéraire, pour faire un premier état des lieux. Ces deux journées sont le point de départ d’un cycle de recherches sur l’histoire de la mort, qui ponctué par deux colloques. Le premier, en septembre 2014 à l’Université du Havre, sera consacré aux liens entre le port et la mort ; le second, qui se tiendra en septembre 2015 à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, portera sur les métiers de la mort.

Programme :

Mardi 10 septembre 2013 (Salle 2E05 – Bâtiment Nord)

8h45-9h00 : Accueil et introduction.

Entreprises et institutions
Présidente de séance : Patricia Hidiroglou, historienne, Université Paris 1-Centre d’histoire sociale du XXe siècle.

9h30 : Juliette Nunez, conservatrice du patrimoine, Ministère de la Justice : Les sources de la gestion du funéraire : archives municipales, archives d’entreprises, illustrées à partir de l’organisation en vigueur à Paris (XIXe-XXe siècles).
9h50 : Régis Bertrand, historien, Aix-Marseille Université-Telemme : Les sources d’une monographie de cimetière.
10h20 : Véronique Belle, historienne de l’art, Inventaire du patrimoine culturel-Région Rhône-Alpes : Les sources de la marbrerie funéraire : l’exemple lyonnais.
10h50 : Débat.
11h15 : Pause.
11h30 : Pierre-Yves Kirschleger, historien, Université Paul-Valéry Montpellier 3-CRISES : Enquête sur le cimetière protestant de Montpellier : sources et inventaire.
11h50 : Tony Fogacci, anthropologue, Université de Corse-LISA : L’évolution de l’espace des morts en Corse à l’époque contemporaine.
12h20 : Débat.

La diversité des sources
Président de séance : Emmanuel Bellanger, historien, CNRS-Centre d’histoire sociale du XXe siècle.

14h30 : Julien Bernard, sociologue, Université Paris-Ouest Nanterre la Défense-Sophiapol/Lasco : Les sources en sociologie du travail funéraire : approcher les représentations des pompes funèbres.
14h50 : Arina Makarova-Loiret, historienne, Université Paris 1 : Le choix du support pour annoncer la mort d’un proche : petite analyse d’évolution matérielle et des choix stratégiques des expéditeurs.
15h10 : Didier Paya, archéologue, INRAP (Toulouse) : La vision du cimetière occidental, évolution des pratiques et du questionnement des archéologues.
15h30 : Débat.
16h00 : Pause.
16h15 : Sandra Menenteau, historienne, Université de Poitiers-CRIHAM : Du funéraire dans le judiciaire : l’exemple des procédures d’instruction criminelle des départements de la Vienne et des Deux-Sèvres au XIXe siècle.
16h35 : Gian Marco Vidor, historien, Max Planck Institute for Human Development (Berlin) : Écrits pour les morts. Les graffitis et les messages sur papier dans les cimetières. Fragilité d’une source historique (Espagne, France, Italie).
16h55-17h30 : Débat.

Mercredi 11 septembre 2013 (salle 2E05 – bâtiment Nord)

Valorisation, perceptions, comparaisons
Président de séance : Régis Bertrand, historien, Aix-Marseille Université-Telemme.

9h00 : Guénola Groud, conservatrice du patrimoine, Service des cimetières de la Ville de Paris : Un inventaire du patrimoine funéraire : l’exemple du cimetière Montmartre. Sources, méthode et critères de patrimonialisation.
9h20 : Emmanuelle Héran, conservatrice du patrimoine, Direction générale des patrimoines : Exposer des derniers portraits : rôle et responsabilité du conservateur de musée et du commissaire d’exposition.
9h40 : Bérengère Gleize, juriste, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse : L’exposition des restes humains.
10h00 : Débat.
10h20 : Pause.
10h40 : Xavier Deflorenne, historien de l’architecture, funérologue, DGO4, Département de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, Région wallonne, Cellule de gestion du Patrimoine funéraire : Fragilité de la source monumentale funéraire. Pour une conception nouvelle de la préservation du patrimoine funéraire en Wallonie.
11h00 : Jacqueline Lalouette, historienne, Université Lille 3-IRHIS : Variété et multiplicité des sources relatives à la crémation : sources idéologiques et religieuses, sources hygiénistes et techniques, presse, papiers privés, littérature.
11h20 : Serenella Nonnis-Vigilante, historienne, Université Paris 13-CRESC/Pléiade : Quelles sources pour la crémation en Italie septentrionale et centrale (XIXe-XXe siècles) ?
11h40 : Débat.
12h10-12h30 : Bilan.

15h00-16h00 : Visite du cimetière juif d’Isle-sur-la-Sorgue (en cours de valorisation patrimoniale).
Visite proposée et commentée du cimetière juif (extra-muros), par François Guyonnet (Directeur du patrimoine de l’Isle-sur-la-Sorgue), avec la collaboration des étudiants d’histoire de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (Licence – Master Recherche et Master Patrimoine et archives historiques).

Les séances se déroulent dans les locaux de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (campus du centre-ville ; site Sainte-Marthe ; amphithéâtre 2E05).

Programme : Programme Sources du funéraire


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire