Formation doctorale. Politique et religion

Un atelier de formation doctorale organisé par l’École française de Rome et l’École des Hautes Études en Sciences sociales se tiendra à Rome du 13 au 16 mai 2014 et prendra pour thème : Politique et religion : sociologie, anthropologie, histoire. Dans ce cadre, sont proposées 15 bourses pour de jeunes chercheurs (étudiants de Master 2, doctorants ou post-doctorants) dont les travaux se situent au croisement du religieux et du politique. Ces bourses prennent en charge les frais de séjour.

La vie du monde et la vie de la recherche nous incitent pour ce nouvel atelier à retenir trois grands domaines qui correspondent chacun à des travaux d’une tradition et d’une portée spécifiques mais dont le partage sera fructueux.

Le premier de ces domaines est appelé par l’évidence de l’actualité : c’est celui de la place des autorités et des référentiels religieux dans les processus de mobilisation militante et les formes de gouvernance. On pense par exemple à la place de l’islam dans les évolutions récentes des situations politiques au Maghreb, mais aussi aux manifestations en France sur la thématique de la famille et du mariage. Cette interrogation est comprise dans la plus large ouverture des interactions issues des époques coloniale et postcoloniale, de la définition d’un espace politique laïque ou encore des formes de réélaboration de la « modernité » politique.
Le second de ces domaines concerne les représentations, les enjeux, les substrats, les enjeux religieux attachés aux conflits militaires, dans une perspective de longue durée, incluant aussi bien les croisades que les guerres balkaniques contemporaines.
Le troisième vise la sacralité du pouvoir, dans ses cérémonies comme dans ses actes, et la pertinence de l’étude des « transferts de sacralité », champ important de l’anthropologie politique. Comme on le constatera vite, les chevauchements entre ces trois domaines sont très nombreux et les travaux des doctorants qui répondront à cet appel pourront gagner à l’exploration de ces chevauchements.

Marina Caffiero, Nilüfer Göle, Frédéric Gugelot, Magali Della Suda (intervenants pressentis) accompagneront cette formation, ainsi que d’autres collègues français et italiens dont une présentation et une bibliographie seront d’avance proposées aux participants.

L’ Atelier doctoral prévoit deux sections distinctes :
1. La matinée s’organisera autour de l’intervention proposée par des enseignants d’universités et d’institutions scientifiques européennes.
2. L’après-midi sera consacré aux présentations par les jeunes chercheurs de leurs travaux (30 minutes). Ces présentations seront suivies de discussions.
Toute présentation sera accompagné d’une présentation de type powerpoint dans une autre langue (italien, français ou anglais) que celle utilisée à l’oral, pour faciliter la compréhension et les échanges.

Les candidats devront envoyer par courrier électronique, au plus tard le 1er février 2014, aux deux adresses suivantes : secrmod[a]efrome.it et pafabre[a]ehess.fr, un dossier constitué de :
– une lettre de motivation accompagnée du résumé de l’intervention proposée ;
– un curriculum vitae (2 ou 3 pages) accompagné d’une présentation des recherches en cours ;
– une brève lettre de recommandation.

Le dossier peut être envoyé en français, en anglais ou en italien.

Le Comité scientifique (Pierre-Antoine Fabre et François Dumasy) se réserve la possibilité d’accueillir d’autres participants à leurs propres frais s’ils en font une demande motivée.
Les candidats dont les dossiers auront été retenus seront avertis des résultats au plus tard le 28 février 2014.
Ils sont tenus d’assister aux séances de travail avec assiduité.
Pour toute information, vous pouvez contacter le secrétariat des études modernes et contemporaines à l’École française de Rome, Piazza Farnese 67, Roma, tel. 06 68601244, courriel: secrmod[a]efrome.it.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire