Journée d’études. Saint-Wandrille, un atelier liturgique dans son époque

annonce_colloqueLe 21 juin 2014, en lien avec l’exposition Trésors de l’abbaye Saint-Wandrille. De l’Art Déco aux années 1950, une journée d’études organisée par Nicolas Coutant et Claire Maingon portera sur Saint-Wandrille. Modernité sacrée. Un atelier liturgique moderne dans son époque. Il s’agira de remettre en contexte la production liturgique moderne de l’abbaye Saint-Wandrille au XXe siècle.
En effet, entre 1932 et les années 1950, l’abbaye Saint-Wandrille, située en Seine-Maritime, fut un foyer innovant de création d’objets, de vêtements liturgiques et de pièces d’orfèvrerie. Théorisée dès 1937 par Dom Gaston Courbet, un des membres de la communauté monastique, la petite production de l’atelier frappe par son ouverture vers la création contemporaine. Seront examinées les conditions d’émergence de cette modernité, considérée au regard des évolutions religieuses de la période. Ainsi le renouveau artistique des abbayes a souvent accompagné le Mouvement liturgique qui aboutit à la constitution sur la liturgie du Concile Vatican II.
Des spécialistes interviendront en priorité sur les sujets majeurs du renouveau dans le domaine des arts liturgiques sacrés, c’est-à-dire liés à la pratique du culte.

Programme :

20 juin (Fabrique des savoirs)

15h30 : Visite de l’exposition Trésors de l’abbaye Saint-Wandrille. De l’Art Déco aux années 1950.

21 juin (Abbaye Saint-Wandrille)

Matinée

10h15 : Introduction de la journée.
Paul-Louis Rinuy, professeur d’histoire de l’art, Université Paris VIII : Art sacré et modernité (1930-1950).
Isabelle Saint-Martin, directrice d’études à l’EPHE : Renouveau artistique et liturgie (1920-1960).
Jan De Maeyer, professeur ordinaire à la Katholieke Universiteit Leuven, directeur KADOC : Le mouvement liturgique et l’interaction avec l’art sacré en Belgique dans une perspective internationale (c.1900-c.1950).
Bernard Berthod, conservateur du musée d’art sacré de Fourvière (Lyon) : L’Ordre des Prêcheurs et la paramentique. L’expérience des dominicaines de Sainte-Catherine de Ricci et l’atelier Notre Dame.

Après-midi

Frère Pascal Pradié, historien de l’abbaye : Une tradition renouvelée : l’atelier liturgique de l’abbaye Saint-Wandrille à travers ses productions.
Elisabeth Marie, conservatrice déléguée des antiquités et objets d’art, Direction du patrimoine et des musées, Conseil général de la Manche : L’art mural dans les églises de la Reconstruction en Basse-Normandie.
Jean-Pierre Blin, conservateur du patrimoine : Les vitraux de la seconde Reconstruction en Normandie. De l’expressionnisme à l’abstraction.
Guillaume Gohon, médiateur du patrimoine : Le réaménagement mobilier de Notre-Dame de Rouen en 1956 : une entreprise magistrale ?

18h30 : Conclusion de la journée.

La visite du 20 juin après-midi se déroulera à la Fabrique des savoirs (7 cours Gambetta, à Elbeuf).
La journée du 21 juin se déroulera à l’abbaye Saint-Wandrille (2 rue Saint-Jacques, à Saint-Wandrille-Rançon).

Informations : La Fabrique des savoirs : tél. : 02.32.96.30.40 ; courriel : lafabrique[a]la-crea.fr.

Réservations : Les réservations pour assister à la journée du 21 juin devront être adressées par courriel à Guillaume Gohon : gohon.guillaume[a]orange.fr.

Dépliant-programme :  Saint-Wandrille. Journée d’études


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire