Journée d’études. René Brouillet, Archives, État, Église

12 juin Brouillet-001Le 12 juin 2014, une journée d’études consacrée à René Brouillet (1909-1992) est organisée par Vivien Richard à l’occasion de la publication par les Archives nationales de l’inventaire des archives de cette personnalité dont son épouse a fait don à l’État en 2013.
Le fonds, constitué sa vie durant, suit fidèlement l’ensemble des activités publiques et privées de René Brouillet. Des cahiers de classe de l’élève de Cleppé (Loire) dans les années 1910 aux dernières séances de l’Académie des sciences morales et politiques en 1992, en passant par sa vie familiale et ses réseaux amicaux, ce fonds, composé d’archives papier, photographiques et audiovisuelles, dévoile une personnalité faite d’exigence, de fidélité et de foi, qui épouse la vision gaullienne de l’État et de la France. Pour celui qui n’a jamais voulu rédiger de mémoires, ses archives léguées à la postérité forment autant de traces et de témoignages. L’accueil et le traitement du fonds René Brouillet s’inscrivent dans la démarche de conservation des archives des serviteurs de l’État.
Cette journée d’étude s’intéresse à la personnalité de René Brouillet et à son parcours, révélateur de la génération des grands commis de l’État de l’après-guerre. Elle évoque d’abord sa formation et la force des fidélités et amitiés nouées dans sa jeunesse, entretenues et enrichies au fil des décennies. Elle aborde son action dans le dispositif gaulliste à la Libération comme au retour du Général en 1958 à Matignon puis à l’Élysée. La carrière diplomatique de René Brouillet se devait d’être mise en valeur, notamment auprès du Saint-Siège, ce qui conduira à achever les travaux sur cette figure d’un croyant au cœur des relations entre l’État et l’Église catholique dans le second XXe siècle.

Programme :

9h : Accueil des participants.
9h15 : Agnès Magnien, directrice des Archives nationales, Richard Boidin, directeur des Archives diplomatiques, et Jacques Godfrain, ancien ministre, président de la Fondation Charles-de-Gaulle : Ouverture.

9h30 : Vivien Richard et Nicole Even, conservateurs du patrimoine, Archives nationales, département de l’Exécutif et du Législatif : Introduction. René Brouillet par ses archives.

I. Formation, amitiés et réseaux politiques
Présidence : Jean-Paul Bled, professeur émérite d’histoire contemporaine, membre du conseil scientifique de la Fondation Charles-de-Gaulle

10h10 : Jean-Yves Perrot, conseiller maître à la Cour des comptes, maire de Marly-le-Roi : La formation intellectuelle et morale de René Brouillet.
10h30 : Frédéric Fogacci, post-doctorant, université Paris-Sorbonne, Labex EHNE : Amitiés et fidélités politiques selon René Brouillet.
10h50 : Discussion.
11h : Pause.

II. René Brouillet, un gaulliste au service de l’État
Présidence : Jean-François Sirinelli, professeur d’histoire, Sciences Po, membre du conseil scientifique de l’Association Georges-Pompidou

11h15 : Frédéric Tristram, maître de conférences, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne : René Brouillet au cœur de la réorganisation de la France au sortir de la guerre.
11h35 : Éric Chiaradia, docteur en histoire, professeur en lycée : René Brouillet, haut fonctionnaire gaulliste (1944-1946 et 1958-1961).
11h55 : Chantal Morelle, docteur en histoire, professeur en CPGE : René Brouillet et les « événements d’Algérie » (1958-1961).
12h15 : Discussion.

III. René Brouillet, le diplomate
Présidence : Pascal Even, conservateur général, responsable du département des Archives aux Archives diplomatiques.

14h : François Plaisant, ambassadeur de France, président de l’Association des Amis des Archives diplomatiques : Être ambassadeur de France dans les années 1960-1970.
14h20 : Philippe Levillain, membre de l’Institut : René Brouillet, représentant de la France à Rome.
14h40 : Frédéric Baleine du Laurens, ministre plénipotentiaire (e.r.), ancien directeur des Archives diplomatiques, ancien premier secrétaire de l’ambassade de France près le Saint-Siège : Témoignage.
15h : Discussion.
15h20 : Pause.

IV. René Brouillet, un catholique au service de l’Église
Présidence : Philippe Boutry, président de l’Université Paris I-Panthéon-Sorbonne et vice-président de la Société d’histoire religieuse de la France.

15h40 : S. E. le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux : Témoignage.
16h : Christian Sorrel, professeur d’histoire contemporaine, université de Lyon II, correspondant du comité pontifical des Sciences historiques : René Brouillet, le concile Vatican II et l’Église de France (1964-1966).
16h20 : Jean-Marc Guislin, professeur d’histoire contemporaine, université de Lille III : René Brouillet et Edmond Michelet.
16h40 : Discussion.

17h : Gilles Le Béguec, professeur émérite, université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, président des conseils scientifiques de la Fondation Charles-de-Gaulle et de l’Association Georges-Pompidou : Conclusion.

La journée d’études se déroule aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine).

Entrée sur inscription souhaitée dans la mesure des places disponibles :
Contact : thomas.jacquemain@culture.gouv.fr

Renseignements pratiques :
Métro ligne 13 Saint-Denis Université
Archives nationales – Site de Pierrefitte-sur-Seine
59 rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine

Programme-dépliant : R. Brouillet, 12 juin 2014


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire