Notre-Dame-de-Sion au travers de ses archives

La congrégation de Notre-Dame de Sion a été fondée à Paris au milieu du XIXe siècle par le Père Théodore Ratisbonne avec l’aide de son frère, le Père Marie Alphonse Ratisbonne. Elle a pour charisme particulier les relations judéo-chrétiennes mais elle a aussi beaucoup œuvré dans l’éducation des jeunes filles, à travers des pensionnats, des écoles et des ouvroirs.
Au long de son histoire, Notre-Dame de Sion s’est étendue en France (région parisienne, Saint-Omer, Strasbourg, Le Mans, Grenoble…) et en dehors, avec des fondations dans le bassin méditerranéen, en Roumanie, en Angleterre, mais aussi au Costa Rica, en Australie, au Canada…

Les fonds actuellement conservés à Paris sont de trois sortes :
– les archives de l’ancienne Maison-Mère puis du Généralat (environ 1840 à nos jours) ;
– les archives de la région « Europe » (1850 à nos jours) ;
– Les archives du Service d’Information de Documentation Juifs-Chrétiens (Sidic) de Rome (1966-2002, fonds pour l’instant non communicable car non classé).

Les archives de l’ancienne Maison-Mère et du Généralat comprennent principalement des documents sur les fondateurs et les origines de la congrégation, des documents de l’administration (chapitres généraux, circulaires…), des dossiers sur des maisons et des sœurs, ainsi que des documents sur les activités de la congrégation (en particulier l’éducation des jeunes filles, les relations judéo-chrétiennes).
Le fonds de la région Europe concerne uniquement les maisons situées sur ce continent, à part celles du Royaume-Uni, qui forment une région à part entière et dont les documents se trouvent à Londres. La plupart des archives du fonds Europe sont postérieurs à 1957, date de la création de la province. Toutefois, y sont conservés également des documents plus anciens, en particulier ceux des communautés de la province ayant fermé et dont la fondation remontait parfois au XIXe siècle.
Les archives abritent une petite bibliothèque conservant un certain nombre de livres de piété, ainsi que des livres sur les relations judeo-chrétiennes, l’Alsace, la pédagogie et la Seconde Guerre mondiale On y trouve aussi des articles rédigés par les religieuses et quelques collections de revues.

Les fonds conservés peuvent servir de matériaux pour des monographies sur la congrégation ou des religieuses. Ils peuvent aussi servir d’élément dans le cadre de recherches plus vastes (sur la Seconde Guerre mondiale, l’éducation et la pédagogie, sur des personnalités proches de la congrégation, sur l’histoire locale des différentes maisons…), Ils peuvent enfin servir lors d’études sur l’histoire religieuse en France et dans le monde aux XIXe et XXe siècles, et plus particulièrement sur l’histoire du catholicisme.

Informations pratiques :
Archives de Notre-Dame de Sion
69 rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris
01 43 29 31 33
archives[point]ndsion[at]yahoo[point]fr

Les archives sont consultables du lundi au vendredi de 9h30 à 17h, sur rendez-vous uniquement.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire