Appel à communication. Une figure intellectuelle du XXe siècle, Marcel Legaut

À l’occasion de l’entrée d’un fonds Légaut aux Archives Nationales, une journée d’études sera consacrée le 23 octobre 2015 à Marcel Légaut (1900-1990) et aux groupes Légaut. Elle s’articulera autour de la question : comment l’historien peut-il approcher un spirituel au XXe siècle ?

Marcel Légaut (1900-1990) a eu un parcours singulier : normalien, professeur d’université (Nancy, Rennes, Lyon), il fonde un groupe de réflexion spirituelle en lien avec le Père Portal. Ce groupe rayonne à la rue d’Ulm, à Saint-Cloud, dans le primaire… Nous sommes là à la confluence de l’histoire de l’éducation, de l’histoire intellectuelle et de l’histoire religieuse du XXe siècle.

La journée consacrée à ce personnage et aux groupes qu’il a fondés, se déroulera aux Archives nationales, sous la présidence d’Émile Poulat, en deux temps :
1. Six ou sept exposés, de vingt-cinq minutes, suivis de cinq minutes de questions par le public.
Ces exposés peuvent concerner aussi bien un aspect méconnu de la vie de Marcel Légaut, des comparaisons avec les contemporains qu’il fréquente (Mounier, Rabut, Gabriel Marcel, Le Roy, Jacques Chevalier…), des membres des groupes Légaut (Marguerite Miolane, Marie-Thérèse Perrin, Jacques Perret, Jean Ehrhard, Pierre Deffontaines), des personnes contre lesquelles il a pensé (Robert Garric) ou des auteurs qu’il a lus (Bosco, Bernanos, Camus,Wiechert…). Sa culture exégétique liée à une lecture des historiens et exégètes modernistes ne sera pas négligée. Sa correspondance, ses exposés , les comptes rendus en Francophonie (Suisse romande, Belgique, Québec…) permettent de saisir son rayonnement. Quant à l’engagement des membres des groupes Légaut, l’étude de l’Union nationale des membres de l’enseignement public devrait livrer quelques clés, notamment sur l’évolution après 1945 vers le SGEN.
2. Une table ronde donnera lieu à des témoignages de personnes l’ayant connu ou ayant travaillé des domaines pointus : Le Montcelet, journal interne des années 1938/39, Quelques Nouvelles, journal interne plus récent, les groupes et leurs lieux de vie (Chadefaud, Les Granges, Mirmande, Gerbaut), le contenu des rencontres, la vie d’un groupe local, les éditions…

Cela fera au maximum une douzaine d’interventions.
Pour intervenir, la règle est la suivante :
– envoi à lerch.dominique[a]laposte.net de dix lignes exposant la nature des sources utilisées, le plan prévu. Avec un engagement de tenir le temps imparti (25 minutes pour l’exposé, 15 minutes pour la table Ronde). Les propositions doivent être faites avant le 1er mars 2015 ; la réponse du comité scientifique (Émile Poulat, Étienne Fouilloux, Dominique Lerch, Mme Aristide) aura lieu le 1er mai 2015.
– s’engager à livrer en fichier le texte de l’intervention un mois après la journée.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire