Projet de recherches. Autour du culte des reliques de sainte Geneviève

Créée en 1525 et réunissant depuis l’origine quarante hommes, la Compagnie des Porteurs de la Châsse de Sainte-Geneviève a retrouvé ces dernières années une vigueur nouvelle et est associée, depuis 1854, à une branche féminine existe également : l’Institution des Dames de Sainte Geneviève.
En effet, le culte des reliques de la patronne de Paris rencontre un regain de ferveur populaire. La neuvaine animée par la Compagnie au début de l’année permet à plusieurs milliers de fidèles de venir vénérer les reliques de sainte Geneviève, et la procession de la Châsse que la Compagnie organise à nouveau depuis 2006 entre l’église Saint-Étienne-du-Mont et la cathédrale Notre-Dame de Paris est très suivie.

Plusieurs types de sources sont disponibles pour éclairer l’histoire de cette institution :

– deux ouvrages anciens lui ont déjà été consacrés :
Pierre Lallemant et Pierre Charpentier, Histoire de ce qui est arrivé au Tombeau de Sainte Geneviève et de toutes les processions de sa Châsse… (Assorti des noms et surnoms des porteurs de Châsse depuis 1631), Paris, chez Urbain Coustelier, 1697.
abbé Édouard Pinet, La Compagnie des Porteurs de la Châsse de Sainte Geneviève, 1525-1902, Paris, A. Roger & F. Chernoviz Editeurs, 1903, 347 pages.

– des archives : la paroisse Saint-Étienne-du-Mont possède deux cartons sur la Compagnie ; les Archives Historiques du diocèse de Paris, l’équivalent d’un carton ; un certain nombre des membres (dont la famille est parfois membre depuis plusieurs générations) ont des archives privées.

– la réserve de la Bibliothèque Sainte-Geneviève dispose certainement de documents sur la question.

Pour plus de renseignements, contacter : M. Thibaud Chalmin (thibaud[a]chalmin.fr).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire