Appel à communication. Le fanatisme religieux du XVIe siècle à nos jours

JE fanatisme religieux afficheDans une formule synthétique, l’article « Superstition » de l’Encyclopédie dirigée par Diderot et d’Alembert indique une urgence à méditer et une recherche à engager : « La superstition mise en action constitue proprement le fanatisme. »
Les 27 et 28 février 2015, le colloque porté par l’ Institut d’Étude des Faits Religieux et organisé par Charles Coutel (Université d’Artois, Éthique et Procédure) et Mokhtar Ben Barka (Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, CALHISTE), éclairé par cette affirmation, tentera de rendre compte des définitions possibles du fanatisme religieux du XVIe siècle à nos jours.

Comment ce fanatisme surgit en dehors mais aussi dans les religions ? comment, à l’insu de ces dernières, les convictions peuvent parfois dériver vers le fanatisme ? Car le fanatique ne se sait pas fanatique ; résister au fanatisme a pour effet de lui donner les apparats de la légitimité, ce qui conforte le fanatique dans ses propres positions. Pour analyser cette genèse complexe de la dérive fanatique, l’approche de l’IEFR, interdisciplinaire, sera mobilisée.

En un premier temps un cadre philosophique général sera posé à partir d’exemples précis tirés de l’histoire, avec un souci intellectuel et éthique : comment ne pas devenir soi-même « fanatique » dans la volonté de prévenir le fanatisme ; quelle démarche critique adopter ?
En un second temps, diverses disciplines seront sollicitées pour étudier les comportements fanatiques : sociologie, histoire, psychologie, droit en premier lieu. Ces éclairages permettront de mieux comprendre comment se met en place le dispositif fanatique en dehors, voire au sein, des religions : quels acteurs sont les plus vulnérables, existe-il des failles dans les formations, quel rôle incitatif attribuer aux médias mondialisés et au réseau numérique ? Quel rôle doit jouer le principe constitutionnel de la laïcité dans la prévention du fanatisme ?
Enfin, dans un débat plus large faisant intervenir les témoignages des responsables de diverses confessions, seront étudiées les initiatives concrètes mises en place pour prévenir aujourd’hui le fanatisme religieux au plan national comme international.

Les propositions (2500 signes maximum) sont à envoyer à Mokhtar.BenBarka[a]univ-valenciennes.fr et charles.coutel[a]univ-artois.fr, avant le 20 décembre 2014.

Le colloque se tiendra à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (Campus du Mont Houy, Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences humaines).
Contact : olivier.rota[a]univ-artois.fr ; 03 21 60 38 18.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire