Religion et spectacle religieux, XVIe-XXIe siècles

La mise en spectacle de la pratique religieuse vise à ébranler les volontés, convaincre et gagner l’adhésion des spectateurs. Or, s’il vise à renforcer la religion pour laquelle il est mobilisé, le « spectacle religieux » ne la dénature-t-il pas tout autant ? C’est à cette question que répond l’ouvrage publié sous la direction d’Alain Joblin, Christophe Leduc et Olivier Rota, intitulé Religion et spectacle religieux du XVIe siècle à nos jours. Ce volume qui rassemble dix contributions se propose de comprendre sur quels mécanismes repose l’entreprise de séduction, et les éléments de contestation qui lui ont été opposés, à la fois en milieu catholique et protestant, aux époques moderne et contemporaine.

Table des matières

Alain Joblin : Introduction au volume.
Christophe Leduc :  Spectacle religieux baroque et critique épiscopale à la fin du XVIIe siècle : l’attitude pondérée de Fénelon.
Philippe Martin : La messe, espace symbolique social. Les messes rouges.
Éric Roulet : Le théâtre d’évangélisation en Nouvelle-Espagne au XVIe siècle. Un théâtre du sensible.
Alain Joblin : Un « povre monde misérablement trompé » : une critique protestante de la religion spectacle.
Paul Chopelin : Le spectacle de la Nouvelle Alliance. Les messes de la fédération et la mise en scène du providentialisme révolutionnaire (1789-1790).
Olivier Rota : La Passionsspiel d’Oberammergau entre légitimation et critique, de 1860 à nos jours.
Lee Hyunjoo : Le théâtre du martyre au séminaire de Yongsan 1920, Corée du Sud.
Suzanne Bray : Des actes de culte à l’art du spectacle : James Welch à la BBC (1939 à 1946).
Mokhtar Ben Barka : Religion, spectacle et mass-média aux États-Unis. L’exemple de l’« Église électronique ».

 

Alain Joblin, Christophe Leduc et Olivier Rota (dir.), Religion et spectacle religieux du XVIe siècle à nos jours, Arras, Artois Presses Université, coll. « Études des Faits Religieux », 2015, 191 p., 18 €.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire