Gustave Courbet et l’anticléricalisme : Le Retour de la conférence (1863)

OrnansÀ partir du 12 décembre 2015 et jusqu’au 18 avril 2016 se tiendra au Musée Courbet d’Ornans une exposition consacrée à l’œuvre Le Retour de la conférence peinte par Gustave Courbet en Saintonge en 1863. Ce tableau fait partie des œuvres manifestes du peintre. Il traduit l’anticléricalisme et l’opposition qui ont animé son travail tout au long de sa carrière. Courbet indique lui-même que « ce tableau est un tableau critique et comique au dernier degré ». Il défie l’administration en le présentant au jury du Salon de 1863. L’œuvre est refusée au Salon officiel « pour cause d’outrage à la morale religieuse » ainsi qu’au Salon des Refusés.
Le peintre décide alors de l’exposer dans son atelier, où il suscitera de nombreuses réactions et critiques, puis au Salon de Gand, aux côtés d’une autre œuvre anticléricale, La mort de Jeannot (ou Les frais de culte). L’œuvre ayant disparue en 1900, achetée par un « catholique exalté » qui la détruit, elle n’a jamais fait l’objet d’une véritable exposition thématique. L’exposition visera à rassembler différents documents autour de ce tableau (esquisses de Courbet, copies de contemporains, photographies…) afin de comprendre l’importance de cette œuvre dans la carrière de Courbet et l’impact qu’elle a pu avoir auprès de ses contemporains. Elle permettra aussi de revenir sur le milieu saintongeais dans lequel évoluait Courbet et d’étudier sa pensée anticléricale dans le contexte politique de l’époque. Un catalogue d’exposition a été réalisé, qui comporte plusieurs contributions d’historiens d’art ou spécialistes d’histoire religieuse.
Exposition temporaire « Le Retour de la conférence : un tableau disparu », Musée Courbet, 1, place Robert Fernier 25290 Ornans, France.
Tél. 03 81 86 22 88
http://www2.doubs.fr/courbet
Le musée est ouvert au public tous les jours sauf le mardi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h (horaires d’octobre à mars).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire