La coexistence confessionnelle en Europe sur la longue durée

couvmem27_strasbourgLa coexistence confessionnelle qui naît en Europe de la diffusion de la réforme luthérienne a été un thème extrêmement fécond pour les réflexions théologiques mais aussi pour la démarche historiographique, et cela dès l’origine. Elle continue à nourrir une recherche très active pour la période moderne mais est moins souvent sollicitée pour d’autres périodes. Rares sont les études diachroniques qui s’efforcent de mettre le phénomène en perspective en privilégiant le temps long et en abordant des relations qui ne sont pas uniquement inter-chrétiennes.
Ce volume dirigé par Catherine Maurer et Catherine Vincent propose les actes du colloque international organisé par la Société d’Histoire Religieuse de la France et l’Université de Strasbourg. Il s’agit ici mettre l’accent sur la différenciation des cultures générées par l’appartenance confessionnelle, mais aussi sur le degré de leur interpénétration, et en insistant sur les conflits, mais aussi sur le « vivre ensemble malgré et dans la séparation », pour reprendre la formule célèbre du chancelier Willy Brandt.

Chercheurs allemands, suisses et français se sont interrogés sur les débats théologiques, l’approche juridique et institutionnelle, la confrontation entre l’attitude des autorités politiques et religieuses et celle des populations. Ils se sont aussi intéressés à l’évolution des attitudes dans le temps, à la cristallisation sociale et culturelle des différences ou encore au rôle de la durée dans la constitution d’identités confessionnelles concurrentes. Ils ont enfin examiné les différents degrés de la confrontation, la question de l’exclusion et de la tolérance ainsi que les réalités de la frontière confessionnelle. Partie de l’œil du cyclone, le Saint-Empire, l’analyse s’est étendue à la France et aux marges orientales de l’Europe. Son horizon est resté constamment celui d’établir des ponts entre France, Suisse et outre-Rhin, entre historiographies, entre générations d’historiens, entre confessions aussi.

Table des matières

Catherine Maurer : Introduction.

Réactions à la coexistence : regards mutuels

Benoît-Michel Tock : Les Juifs dans les sources diplomatiques chrétiennes des XIe et XIIe siècles.
Uwe Brunn : Schall und Rauch – Der Name « Katharer » und das Gespenst der ketzerischen Gegenkirche vom Mittelalter bis in die neueste Zeit.
Elisabeth Clementz : Catholiques, protestants et assistance en Alsace au XVIe siècle.
Julien Léonard : Les « hommes de Dieu » face à la coexistence dans une ville triconfessionnelle : l’exemple de Metz au XVIIe siècle.
Annette Jantzen : Le clergé catholique en Alsace pendant la Première Guerre mondiale : question nationale, confession et dictature militaire.

Modalités de la coexistence : débats, confessionnalisation, conversions

Olivier Marin : Pourquoi débattre avec les Hussites : le tournant stratégique bâlois à la lumière du Tractatus super justificatione vocationis Bohemorum (1432).
Bertrand Forclaz : La coexistence au prisme des écrits personnels : le Mémoire d’Abraham Chaillet (Neuchâtel, XVIIe siècle).
Matthias Schnettger : « … With his example many might move ». Princely conversions in the XVIIth and XVIIIth century.
Christophe Duhamelle : Les deux Pâques de 1724 : coexistence et distinction confessionnelles dans le Saint-Empire.

Inscrire la coexistence dans l’espace

Rolf Grosse : Paris et Cologne au XIIe siècle : un âge d’or des communautés juives ?
Loïc Chollet : D’une cohabitation à l’autre : controverses autour des Chevaliers Teutoniques et de la Samogitie, dernière province païenne d’Europe (1398-1417).
Laurent Jalabert : Territoire, droit seigneurial et coexistence confessionnelle aux marges occidentales du Saint-Empire (XVIe-XVIIIe siècles).
Kaspar von Greyertz : La coexistence confessionnelle en Suisse aux XVIe et XVIIe siècles.
Claude Muller : Une croix et trois cultes. L’Alsace, un laboratoire multiconfessionnel au XIXe siècle ?
Sarah Scholl : Les effets paradoxaux de la mixité religieuse : le laboratoire genevois et la naissance d’une laïcité chrétienne.

Vivre la coexistence ? Tolérances – Intolérances

Jérémie Foa : En finir avec la coexistence. Survivre au massacre de la Saint Barthélemy (1572).
Frank Muller : Tolérance et nicomédisme chez les artistes et les intellectuels dans les débuts des Provinces-Unies et à la cour de Rodolphe II à Prague (v. 1580-v. 1610).
Olaf Blaschke : Le XIXe siècle : un deuxième âge confessionnel ou un deuxième âge du confessionnalisme ?
Céline Borello : Entre tolérance et intolérance catholico-protestante : la convivance du second XVIIIe siècle français.
Audrey Kichelewski : Derniers des Mohicans ou nouveaux marranes? Être Juif en Pologne communiste et catholique, 1945-1989.

Yves Krumenacker : Conclusions : coexistence et conflits confessionnels.

Catherine Maurer et Catherine Vincent (dir.), La coexistence confessionnelle en France et en Europe germanique et orientale du Moyen Âge à nos jours, Lyon, LARHRA (Chrétiens et Sociétés – Documents et Mémoires, n° 27), 2015, 360 p., ISBN : 979-10-91592-12-3, ISSN : 1761-3043, 25 €

Possible commande par voie électronique (chretiensocietes[a]revues.org) ou par voie postale (LARHRA, UMR 5190, Religions, Sociétés et Acculturation, 18 rue Chevreul, 69362 Lyon Cedex 07).
Règlement par chèque à l’ordre de l’Agent comptable de l’Université Jean Moulin-Lyon 3.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire