Colloque. Le métier de pasteur à l’époque moderne et contemporaine

Les 14 et 15 mars 2016, se tiendra à Paris un colloque examinant Les pasteurs, acteurs avec les temps. Un métier moderne en constante évolution.
Le métier de pasteur participe des Temps modernes. Il s’inscrit dans la continuité de la Renaissance et s’est inspiré tant de l’humanisme que de relectures des Écritures saintes. La traversée des siècles est une épopée riche en aventures, épreuves et libérations, constructions et déclins. Au cours des siècles, les pasteurs ont dû s’adapter à des besoins spécifiques et aux circonstances les plus diverses.
Leur adaptabilité est propre au métier. Les styles et les formes des ministères s’ajustent selon l’espace et le temps. Résistant à la fossilisation, le métier demeure le même sur le fond, tout en multipliant ses formes et expressions par ses articulations avec la société globale. La question mérite d’être d’autant plus étudiée que les mutations sociales se succèdent à un rythme accéléré.

Programme :

Lundi 14 mars

9h30-12h. Contours et spécificités
Présidence de séance : Pierre-Olivier Lechot.

9h30-10h15 : Marianne Carbonnier-Burkard, maître de conférences honoraire, Faculté de théologie protestante de Paris : Pasteur : l’institutionnalisation d’un nouveau métier, du XVIe au XVIIe siècle.
10h15-11h : Philippe Gaudin, philosophe, directeur-adjoint de l’Institut Européen en Sciences des Religions (EPHE) : Pasteur, quelle reconnaissance pour un métier très spécifique non spécialisé ?
11h-11h45 : Jean-Pierre Bastian, professeur émérite de sociologie des religions, Faculté de Théologie Protestante, Université de Strasbourg : D’un point de vue sociologique, les pasteurs pentecôtistes sont-ils des prophètes ?

14h-18h. Aspects historiques
Présidence de séance : Marianne Carbonnier-Burkard.

14h-14h45 : André Encrevé, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Paris-Est Créteil : Un pasteur à Paris au milieu du XIXe siècle : Athanase Laurent Charles Coquerel (1795-1868).
14h45-15h30 : Pierre-Yves Kirschleger, maître de conférences d’histoire contemporaine, Université Paul-Valéry Montpellier III : Les pasteurs, des passeurs entre le protestantisme européen et le protestantisme français (XIXe siècle).
16h15-17h : Gilles Vidal, professeur d’Histoire moderne, Faculté de théologie protestante de Montpellier : La formation des futurs pasteurs aux XIXe-XXe siècles à partir de l’exemple de la Faculté de Théologie de Montauban / Montpellier.
17h-17h45 : Patrick Cabanel, directeur d’études, École Pratique des Hautes Études, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités : Une figure collective à travers les âges, les pasteurs « sortis » du ministère.

Mardi 15 mars

9h30-12h. Aspects de la diversité du métier de pasteur
Présidence de séance : Frédéric Chavel.

9h30-10h15 : Jean-Yves Carluer, maître de conférences honoraire d’histoire contemporaine, Université de Bretagne Occidentale, et Fabio Morin : Les deux premières générations de pasteurs pentecôtistes des Assemblées de Dieu : les origines confessionnelles.
10h15-11h : Christophe Paya, professeur de Théologie pratique, Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux-sur-Seine : État des lieux du ministère pastoral en contexte évangélique, rendant compte des débats et des pratiques actuels.
11h-11h45 : Evert Veldhuizen, docteur en Histoire des Religions, président de l’Association des Pasteurs de France : Évolutions récentes dans le métier de pasteur luthéro-réformé (1985-2015).

14h-18h. Perspectives sociologiques, perspectives théologiques
Présidence de séance : Evert Veldhuizen.

14h-14h45 : Jean-Paul Willaime, directeur émérite d’études, École Pratique des Hautes Études, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités : Les mutations sociologiques du rôle du clerc : une chance pour le pastorat ?
14h45-15h30 : Jérôme Cottin, professeur de Théologie pratique, Faculté de Théologie Protestante, Université de Strasbourg : Comment parler du ministère pastoral aujourd’hui ? Les impensés théologiques et pratiques du ministère pastoral aujourd’hui.
15h30-16h15 : Frédéric Chavel, professeur de dogmatique, Faculté de théologie protestante de Paris : Une Église de témoins a-t-elle besoin de pasteurs ? Entre témoignage et passivité de l’Église.

16h30-17h15 : Jean-Paul Willaime, directeur émérite d’études, École Pratique des Hautes Études, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités : Synthèse et ouvertures.

17h15-18h : Table ronde animée par Antoine Nouis.

Organisé en partenariat par l’Institut Protestant de Théologie (Paris, Montpellier), la Société de l’Histoire du Protestantisme Français, le Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (CNRS), l’Association des Pasteurs de France, l’hebdomadaire Réforme, la Fondation Pasteur Eugène Bersier, le colloque se tiendra dans les murs de l’Institut Protestant de Théologie (83 boulevard Arago, 75014 Paris)

Contact et renseignements : Evert Veldhuizen, (evertveld[a]orange.fr) ou Institut protestant de théologie (secretariat[a]iptheologie.fr).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire