Colloque international. Ethnographie du catholicisme contemporain

Du 27 au 29 avril 2016, se tiendra à Lyon un colloque international portant sur l’Ethnographie du catholicisme (France, Belgique, Québec), coorganisé par l’Université catholique de Lyon, l’Université catholique de Louvain, l’Université de Montréal, en partenariat avec le Groupe Sociétés Religion Laïcités (GSRL).

En effet, dans une « époque qui est tout aussi furieusement religieuse » (Berger, 1999), il ne s’agit plus de prédire le déclin du catholicisme mais de centrer les analyses sur ses recompositions. Certes, comme toutes les religions établies, l’Église catholique a perdu de son emprise sur la société et sur ses fidèles mais elle n’en n’est pas pour autant absente. Elle est retravaillée.
Dans le domaine de l’anthropologie, les transformations récentes du catholicisme font l’objet de rares études. Pourtant, cette approche paraît particulièrement pertinente pour décrire les nouvelles formes sous lesquelles le catholicisme demeure ou réapparaît. C’est la raison pour laquelle, l’approche ethnographique sera privilégiée. Une attention particulière sera portée aux observations de terrain, à la « religion en train de se faire », selon la formule d’A. Piette.

Programme :

Mercredi 27 avril, 18h-20h (amphithéâtre Alain Mérieux)

Transformations du Catholicisme, France, Belgique, Québec

Philippe Portier, politologue, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE), directeur du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL – CNRS),
Olivier Servais, professeur d’anthropologie à l’Université catholique de Louvain, Institut de recherche Religions, spiritualités, cultures, sociétés (RSCS).
Deirdre Meintel, professeure d’anthropologie à l’Université de Montréal, Directrice du Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM).
Discutant : Claude Prudhomme, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Lyon 2, Rédacteur en chef de la revue Histoire, Monde et Cultures religieuses.

Jeudi 28 avril (amphithéâtre Emmanuel Gounot)

9h30 : Accueil et introduction du colloque.

1. Ethnographies en terrains catholiques : aspects méthodologiques
Présidence : François Laplantine, professeur émérite d’anthropologie, Université Lyon 2

9h45 : Albert Piette, professeur d’anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre : De quelques catholiques comme laboratoire existential.
10h15 : Laurent Denizeau, docteur en anthropologie, enseignant-chercheur, Université catholique de Lyon : Ethnographier l’expérience du croire.
10h45 : débat et pause.

2. Trajectoires et groupes d’affinités
Présidence : Marion Aubrée, docteure en anthropologie, chercheuse associée, Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain (CRBC) et le Centre d’Études Interdisciplinaires des Faits Religieux (CEIFR – EHESS)

11h15 : Géraldine Mossière, professeure adjoint d’anthropologie, Faculté de théologie et de sciences des religions, Université de Montréal : Parcourir la modernité religieuse au Québec : biographies et « itinéraires de sens » de babyboomers.
11h45 : Anne Gotman, sociologue, directrice de recherche émérite au Centre de recherche sur les liens sociaux (CNRS-CERLIS) : Penser Dieu, malgré tout… Exégèses individuelles de catholiques pratiquants.
12h15 : débat et pause déjeuner.
14h : François Mabille, professeur de sciences politiques, Université catholique de Lille, GSRL : Controverses passées, affinités nouvelles. Les relations du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) et du Secours catholique, 1970-2015.
14h30 : E. Martin Meunier, professeur agrégé, École d’études sociologiques et anthropologiques, titulaire de la Chaire de recherche « Québec, francophonie canadienne et mutations culturelles », Université d’Ottawa : L’appartenance catholique des Québécois et son double.
15h : Débat.
15h15 : Yann Raison du Cleuziou, maître de conférences en sciences politiques, Université de Bordeaux, centre Émile Durkheim : Le catholicisme observant : une histoire de famille.
15h45 : Jean-Philippe Perreault, professeur en sciences des religions, titulaire de la Chaire Jeunes et religions, Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval : La marge et le centre. Après 30 ans, les JMJ comme révélateur de la configuration contemporaine du catholicisme.
16h : Débat et pause.

3. Paroisses et pastorales contemporaines
Présidence : Daniel Moulinet, professeur d’histoire contemporaine, Faculté de théologie, Université catholique de Lyon, LARHRA.

16h30 : Bénédicte Rigou-Chemin, docteure en anthropologie, Université Jean Jaurès, Centre d’anthropologie sociale (LISST / CAS), Toulouse : La paroisse en tension : entre efficacité et créativité. Exemple de deux paroisses toulousaines.
17h : Valérie Aubourg, docteure en anthropologie, enseignant-chercheur, Université catholique de Lyon, GSRL : Catholicisme XXL : exemple d’une paroisse lyonnaise s’inspirant des megachurches évangéliques.
17h30 : Débat.

Vendredi 29 avril (amphithéâtre Emmanuel Gounot)

3. Pèlerinages et dévotions populaires
Présidence : Marina Rougeon, post-doctorante en anthropologie au Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CÉLAT), université Laval (Canada), boursière du Fonds Gérard Dion

9h30 : Anthony Jeanne, doctorant en anthropologie, École des hautes études en sciences sociales : Les Chemins de Compostelle. Une enquête sur les expressions et figures contemporaines du catholicisme.
10h : Luc Mauger, docteur en anthropologie, Université catholique de Louvain (RSCS) : Ethnographie d’ermites catholiques francophones.
10h30 : Jacqueline Andoche, maître de conférences en anthropologie, laboratoire Déplacements-Identité-Regard-Ecriture, Université de Saint-Denis de la Réunion : Les colorations indiennes du catholicisme à l’île de la Réunion. Approche ethnologique de deux dévotions mariales.
11h : débat et pause.

5. Migrants et rôle du catholicisme dans le vivre ensemble
Présidence : Jorge P. Santiago, professeur d’anthropologie, Université Lyon 2, Environnement, Ville, Société (CNRS).

11h30 : Guillaume Boucher, doctorant en anthropologie, Université de Montréal (CEETUM) : Transcendance transnationale : étude comparée de congrégations catholiques charismatiques latino-américaine et québécoise à Montréal.
12h : Amélie Puzenat, enseignant-chercheur en sociologie à l’Université catholique de l’Ouest, chercheuse associée au laboratoire Espaces et Sociétés (ESO-Angers) : Conversions au catholicisme au sein de couples mixtes. À propos de couples de différentes nationalités.
12h30 : Débat et pause déjeuner.
14h30 : Caroline Sappia, docteure en histoire, Université catholique de Louvain : Ethnographie des réseaux catholiques de prêtres belges au Brésil.
15h : Corinne Valasik, docteure en sociologie, Institut catholique de Paris, Faculté de Sciences Sociales et Économiques (FASSE), GSRL : La complexe adaptation des prêtres africains en France.
15h30 : Armand Abeme, doctorant en anthropologie, Université catholique de Louvain : Ethnographie de l’ONG catholique MISSIO.
16h : Débat et conclusion.

Les séances se tiennent dans les murs de l’Université catholique de Lyon, campus Saint-Paul (10 place des Archives, Lyon 2e).

Comité scientifique et d’organisation :
Deirdre Meintel, Université de Montréal, CEETUM ; Valérie Aubourg, Université catholique de Lyon, GSRL ; Laurent Denizeau, Université catholique de Lyon ; Olivier Servais, Université catholique de Louvain, RSCS.

Contact et informations : Institut des Sciences de la Famille, Université catholique de Lyon, 04 26 84 52 10.

Programme-dépliant : Ethnographie du catholicisme


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire