Une figure de prêtre cévenol sous la Révolution

cholvy.abbé pialatAu travers d’un essai d’histoire régionale construite autour de la figure de l’abbé Pialat (1755-1820), l’enquête réalisée par Gérard Cholvy, professeur émérite de l’université Paul Valéry-Montpellier 3, s’interroge plus globalement sur l’existence des « deux France », qui, au sortir de la période révolutionnaire, marquèrent profondément l’histoire politique et sociale de la France.
En effet, cet ecclésiastique a laissé un précieux témoignage de ses tribulations, qui, du plateau vivarois et des Cévennes à la montagne de la Séranne, le conduisirent à exercer son ministère, non sans périls, à l’instar de tant d’autres prêtres réfractaires à l’époque révolutionnaire. Alimentée par une riche tradition orale et bon nombre de publications de circonstance tout au long du XIXe siècle, cette mémoire gagne aujourd’hui à être confrontée,dans une perspective largement comparatiste, aux acquis de l’historiographie et de la sociologie religieuse.

Table des matières

François Pugnière : préface.

Avant-propos
1. Une France du refus : résistances populaires à la persécution religieuse sous la Révolution française
2. Des années d’errance
3. Sur une frontière religieuse, l’activité pastorale d’un prêtre clandestin
4. L’attitude des populations
5. Le poids du souvenir. À l’origine des deux France
Bibliographie et Index

Gérard Cholvy, Mémoire et Révolution. L’abbé Pialat (1755-1820), itinéraire d’un prêtre réfractaire en Cévennes, Brignon, Éditions de la Fenestrelle, 2016, 133 p., 15 €, ISBN : 979-10-92826-46-3.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire