Catholicisme et société au XXe siècle

Yvon TRANVOUEZ vient de publier chez Karthala un nouveau livre intitulé Catholicisme et société dans la France du XXe siècle. Apostolat, progressisme et tradition (Paris, Karthala, collection Signes des temps, novembre 2011, 336 p., 25 euros).

En France, il n’y a pas si longtemps, le catholicisme occupait le territoire et scandait le temps. Il est devenu, dans notre société, affaire de réseaux et de rassemblements ponctuels. Nous étions hier dans un catholicisme de convention, largement partagé, et nous voilà aujourd’hui dans un catholicisme d’élection, réduit à une minorité. Entre ces deux moments, des années 1880 aux années 1980, s’est déployé un catholicisme d’action, porté par un puissant mouvement catholique dont on n’a plus idée.

A travers des approches croisées, ce livre essaie de rendre compte de la corrélation paradoxale entre une dynamique apostolique impressionnante et une crise religieuse spectaculaire, en prêtant particulièrement attention à la question cruciale du progressisme chrétien, posée par l’engagement de certains catholiques de gauche aux côtés des communistes.

L’ébranlement des consciences croyantes les plus investies dans le monde moderne est le fil rouge de cet ouvrage qui s’achève, comme en contrepoint, par un portrait de groupe de l’épiscopat français, cette « hiérarchie », gardienne de la tradition catholique, si souvent critiquée par les milieux dont il est ici question.

Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Brest et chercheur au Centre de recherche bretonne et celtique, Yvon Tranvouez est membre de l’AFHRC.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire