Journée d’études. Pratiques religieuses des élites et crises


Le lundi 13 mars 2017, à Reims, à l’instigation de Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon et Frédéric Gugelot, se tiendra une journée d’études portant sur Dieu avec nous? Pratiques religieuses des élites en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècle).
Cette journée d’études s’inscrit dans le cadre du sous-axe Pratiques religieuses des élites du Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC).
Après avoir abordé en 2013 la pertinence du concept d’« élites » appliqué au monde des clercs, puis en 2015 les pratiques charitables des élites urbaines, cette 3e journée d’études se propose de réinterroger le topos d’un soutien naturel des élites à la religion, d’un intérêt commun d’un groupe social dominant à défendre la nécessité des religions (ou de l’Église) comme ordre, comme force de conservation sociale et de légitimation des hiérarchies et des autorités, à des moments de crises et lors de conflits qui bouleversent l’ordre établi et interrogent sur le destin d’un pays et de ses élites. Or l’« alliance du trône et de l’autel », « du sabre et du goupillon » ne va pas toujours de soi : à maints égards, le religieux est partie prenante des ruptures politiques et militaires qui mettent les élites au défi d’adapter leurs pratiques et leur spiritualité à une nouvelle donne susceptible de compromettre les pouvoirs en place et d’en engager la redéfinition.

Programme :

9h15 : Accueil.
9h30 : Véronique Beaulande-Barraud et Bertrand Goujon, Université de Reims Champagne-Ardenne : Introduction.
10h : Julien Léonard, Université de Lorraine : Les pratiques religieuses des élites réfugiées françaises à Berlin, source de crise au début des années 1690.
10h30 : Céline Borello, Université du Maine : La prédication protestante urbaine durant la période révolutionnaire (1789-1802).
11h : Yves Verneuil, Université de Reims Champagne-Ardenne : Une élite intellectuelle entre Dieu et la science : les professeurs de lycée de l’Affaire Dreyfus au combisme.
11h30 : Débats.
12h : Repas.
13h30 : Caroline Muller, Université de Reims Champagne-Ardenne : Réparer 1870. Un temps de politisation de la spiritualité des élites.
14h : Jérôme Bocquet, Université d’Orléans : La guerre, Dieu et l’Église, l’armée devant les « événements » d’Algérie.
14h30 : Atelier d’étudiants de Master :
Anne-Claire Lefetz : La Duchesse de Doudeauville et la Fondation Nazareth de Montmirail (Marne): une initiative aristocratique et féminine de reconquête catholique dans les campagnes postrévolutionnaires.
Antony Dussart : Ernest Bugg et la défaite de 1870.
15h15 : Frédéric Gugelot : Conclusion.

Les séances se tiendront campus Croix Rouge (Université de Reims).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire