Colloque international. Les mariages mixtes en Europe sur la longue durée

Les 13 et 14 avril 2017, se tiendra à l’École française de Rome, sous la responsabilité scientifique de Michael Gasperoni, Vincent Gourdon et Cyril Grange un colloque international portant sur Les mariages mixtes dans les sociétés européennes, XVIIIe-XXIe siècle. Pour une histoire sociale de la mixité patrimoniale.
Les migrations contemporaines et les interrogations croissantes sur les juxtapositions de groupes religieux ou ethniques différents ont stimulé ces dernières décennies un intérêt évident pour la question de la mixité matrimoniale dans le monde d’aujourd’hui, mais aussi dans les sociétés anciennes.
Se proposant d’aller plus loin dans le sens d’une histoire sociale de la mixité matrimoniale dans les sociétés européennes, tout en la réinscrivant dans une perspective comparative et de plus longue durée (de la fin du XVIIIe siècle à nos jours), et en favorisant le dialogue entre les disciplines, le colloque se propose d’appréhender le sujet autour de trois thématiques principales.
La question des sources et des méthodes sera au cœur de la première session du colloque, qui articulera approches historiographiques et épistémologiques et études de cas. La deuxième session permettra de s’interroger sur les enjeux rituels, les identités sociales, politiques, culturelles, religieuses, et nationales, ou encore sur les processus d’acculturation et d’assimilation de populations considérées jusqu’alors comme « étrangères » au corps social. Enfin, la troisième partie du colloque sera consacrée aux enfants et à leur devenir dans le cadre des unions mixtes.

Programme :

Jeudi 13 avril 2017

9h : Fabrice Jesné, directeur des études modernes et contemporaines à l’École française de Rome : Accueil.

9h15 : Michaël Gasperoni, Cyril Grange et Vincent Gourdon, CNRS / Centre Roland Mousnier, Paris : Introduction.

9h30-13h. Quantifier les mariages mixtes : sources et méthodes.

Beate Collet, Université Paris-Sorbonne : Les mariages mixtes dans les sociétés européennes, XVIIIe-XXIe s. Pour une histoire sociale de la mixité matrimoniale.
Constantin Barbulescu, “Babeş-Bolyai” Université de Cluj-Napoca : The Avatars of a Topic of Scientific Research in Romania (1918-2011). Between the Demographic Analysis and National Ideology.
Michaël Gasperoni, CNRS / Centre Roland Mousnier : L’émergence des unions mixtes en Italie après des siècles de ghettoïsation : le cas de Mantoue, XIXe-XXe siècle.
11h30-11h45 ; pause.
Claire Zalc, CNRS / Institut d’histoire moderne et contemporaine : La mixité matrimoniale, atout ou handicap pour les dénaturalisés de Vichy ?
Laura Graziani, chercheuse indépendante : Matrimoni misti cristiano-ebraici a Ferrara dalle carte di Questura e Prefettura del ventennio fascista.
13h15 : pause déjeuner.

14h30-17h45. Autour du mariage mixte

Cyril Grange et Vincent Gourdon, CNRS / Centre Roland Mousnier : Célébrer un mariage mixte interconfessionnel à Paris à la fin du Second Empire.
Grégoire Franconie, Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne : Négociations, résistances et hybridations. Le cérémonial des mariages mixtes à la cour du roi constitutionnel (France, 1830-1848).
16h00-16h15 : pause.
Violaine Tisseau, CNRS / Institut des Mondes Africains : Les formes du métissage entre Européens et Malgaches, dans les Hautes Terres centrales de Madagascar (1896-1960) : croisement de sources et jeux d’échelles.
Enrica Asquer, Ville de Paris, bourse de recherche sur la Xénophobie et l’Antisémitisme : Matrimoni misti e processi di integrazione sociale. Ebrei a Milano negli ultimi decenni del XIX secolo.

Vendredi 14 avril 2017

9h-13h. Le mariage et après : pérennité des alliances et devenir des enfants

Laura Odasso, CNRS – LabexMed : Racines et routes. Représentations et narration d’enfants des couples mixtes en France et Italie (1990-2014).
Dani Krantz, Bergische University Wuppertal : Big baggage on small shoulders? Children of Israeli/German interparentage in Germany.
11h-11h15 : pause.
David Richardson, Université Paris-Sorbonne : L’éducation linguistique des enfants nés de mariages franco-britanniques en France à la fin du XVIIIe siècle. Une piste pour l’analyse du devenir des enfants issus de mariages mixtes.
Anne Unterreiner, IEP de Paris : Le droit d’appartenir à la communauté nationale. Évolution du droit relatif à la transmission de la nationalité au sein des familles mixtes en Europe.

12h45 : conclusions et discussion générale.

Les séances se déroulent à l’École française de Rome (Piazza Navona, 62, 00162 Rome).

Pour tout renseignement : mariagesmixtes2017[a]gmail.com.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire