Le bon Dieu sans confession. Autour d’Yvon Tranvouez

Viennent de paraître sous la direction de Fabrice Bouthillon, Frédéric Le Moigne et Nathalie Viet-Depaule, les mélanges offerts à Yvon Tranvouez, professeur émérite de l’Université de Bretagne occidentale, Le bon Dieu sans confession.

Afin de présenter l’objectif du volume, il est possible de reprendre les formules d’Émile Poulat, dont la rencontre fut, naguère, décisive dans le parcours d’Yvon Tranvouez :

« Voici arrivé pour Yvon Tranvouez l’âge où ses amis se retrouvent pour lui offrir ce qu’on appelle des mélanges en son honneur, comme a passé pour moi celui d’écrire, après l’avoir fait avec abondance, comme en témoigne la bibliographie qu’il a méticuleusement établie de mes travaux.
Avec son premier mémoire date l’apparition, ou la réapparition, du concept de catholicisme intransigeant. Cette date est historique. L’objet de son mémoire a porté sur la Vie intellectuelle où les religieux dominicains voyaient une forme de catholicisme libéral et la porte ouverte à son développement, ce que le père Chenu se voyait obligé de démentir.
La production historique qui a suivi a confirmé logiquement et sans discussion possible l’importance dominante de ce courant et son opposition au modernisme solennellement condamné en 1907 par l’encyclique pontificale Pascendi.
Yvon avait un terrain de choix à sa portée : la Bretagne qu’il n’a jamais quittée et qui fut son second domaine d’application. Il s’inscrit aujourd’hui comme le principal historien du catholicisme breton.
Ce que fut son apport et son rayonnement, le présent volume suffit à le montrer. Je laisse aux auteurs de l’ouvrage le soin de le montrer dans cette geste de l’amitié et de l’estime. »

Les vingt-trois contributions de ces Mélanges entendent rendre hommage à cette œuvre. Elles ont pour cadre le Finistère, la Bretagne ou le concile. Elles parlent aussi bien de cinéma ou de photographie que de littérature. Culture et religion coexistent sans mal avec le politique. Bref, la curiosité du lecteur n’est pas épuisée, puisqu’il lui suffit de suivre celle d’Yvon Tranvouez.

Table des matières

Fabrice Bouthillon et Frédéric Le Moigne : Avant-propos.
Étienne Fouilloux : Préface.

Figures du bout

Philippe Jarnoux et Georges Provost : Dans l’ascendance du « curé d’avant-hier » : Clet de Jaureguy de Bilbao à Plouzané.
Fañch Roudaut : Jean-Marie Antoine de Laas de Mondenx, recteur de Lambézellec (1741-1782).
Anne de Mathan : Un rouge au pays des Blancs ? Jean-René Gomaire, prêtre constitutionnel, apostat et marié (1745-1805).
Laurent Le Gall : Le Rumengol de Jean Pierre Marie Le Scour : entreprise catholique et odeur de sainteté (années 1850).
Sébastien Carney : Célestin Lainé. Un savant. Un fou ? Un savant fou.

Bretagne : projection et réalité

Marie-Thérèse Cloître : Bleu, blanc, rouge, Marie et Marianne dans La Semaine religieuse de Quimper et de Léon, 1886-1914.
Ronan Calvez : Des enchantés désenchantés. Sizhun ar breur Arturo de Youenn Drezen.
Yves Coativy : La destruction de Brest, une vision prémonitoire de René Cardaliaguet.
Jacqueline Sainclivier : Du Parti démocrate populaire (PDP) au Mouvement républicain populaire (MRP) en Ille-et-Vilaine (1924-1964/65).
Jean-François Simon : Quand la dévotion se manifestait encore sur l’espace public : instantanés d’une visite épiscopale à Plouzané en 1953.
Christian Bougeard : Le Finistère dans les années 1960 : mutations et continuités ?

Horizons conciliaires

Claude Langlois : André Combes, censeur de la Petite sainte Thérèse de Maxence Van der Meersch au séminaire de la Mission de France (1948-1949).
Francis Python : Ce qu’un procès révèle. Pierre-Henri Simon en butte à l’extrême-droite catholique à Fribourg (1951-1954).
Étienne Fouilloux : Témoignage chrétien et Vatican II.
Yann Celton : « Ce qui grince fait plus de bruit que le travail profond. » Mgr André Fauvel au concile.
Frédéric Le Moigne : Vacances romaines. La photographie au concile.
Christian Sorrel : René Brouillet, Rome et la France (1964-1967).
Tangi Cavalin : Paysage après la bataille : la genèse dans l’ombre portée de Boquen de la fondation dominicaine du Val Martel.

Hors champs

Patrick Harismendy : Autorité, moralité, régularité. Gérer les hommes par les synodes réformés évangéliques officieux (1879-1893).
Julien Fuchs : Histoires de jeunes : l’Alsace.
Fabrice Bouthillon : Haah.
Gérard Cholvy : De la culture et de la religion et de leurs avatars.
André Rousseau : Émile Poulat devant la sociologie et parmi les intellectuels catholiques.

Bibliographie d’Yvon Tranvouez.

Avant-propos de Fabrice Bouthillon et Frédéric Le Moigne : Le bon Dieu sans confession. Avant-propos
Préface d’Étienne Fouilloux : Le bon Dieu sans confession. Préface

Fabrice Bouthillon, Frédéric Le Moigne et Nathalie Viet-Depaule (dir.), Le bon Dieu sans confession. Mélanges offerts à Yvon Tranvouez, Nancy, L’Arbre bleu (Religions & sociétés), 2017, 385 p., 27 €.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire