Colloque. Jean-Marie Lustiger, une figure ecclésiastique du XXe siècle

Aron Jean-Marie Lustiger (1926-2007) a marqué profondément la vie de l’Église catholique et la société. Dix ans après sa disparition, un colloque organisé par Benoît Pellistrandi et Denis Pelletier se tiendra du 12 au 14 octobre 2017 à Paris pour se pencher sur Jean-Marie Lustiger, entre crises et recompositions catholiques, de 1954 à 2007.
Ordonné prêtre en 1954, Jean-Marie Lustiger déploie son ministère dans une conjoncture marquée par de profondes mutations. Aumônier d’étudiants (1954-1969), il prend la mesure des attentes de la jeunesse et des transformations en cours. Curé de la paroisse Sainte-Jeanne de Chantal à Paris (1969-1979), il s’attèle à la mise en œuvre du concile Vatican II. Nommé par Jean-Paul II évêque d’Orléans (1979-1981), puis archevêque de Paris (1981-2005) et cardinal (1983), il conduit son diocèse avec le souci d’une évangélisation et d’un rapport à la société renouvelés. Ces étapes de son ministère constituent autant de champs d’évaluation de son rayonnement.
Archives inédites à l’appui, le colloque vise à articuler le regard des historiens avec les intuitions spirituelles et les choix pastoraux et missionnaires de Jean-Marie Lustiger.

Programme :

Jeudi 12 octobre

9h-12h (École normale supérieure).

Ouverture.
Denis Pelletier, École Pratique des Hautes Études (GSRL) : La crise catholique, retour sur une notion.
Jean-François Sirinelli, Sciences Po Paris : La jeunesse française de l’après-guerre à mai 1968.
Bernard Giroux, Académie de Paris : Aumônier du Centre Richelieu puis du CEP : comment adapter la mission auprès des étudiants parisiens ?

14h-18h (École Normale Supérieure)

Olivier Landron, Université catholique de l’Ouest-Angers : Les curés parisiens des années 1960 et 1970.
Florian Michel, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne : Jean-Marie Lustiger et la réforme liturgique.
Anne-Marie Pelletier, Faculté Notre-Dame (Collège des Bernardins) : Curé à Sainte-Jeanne de Chantal.
Christian Sorrel, Université Lumière Lyon 2 ; Orléans-Paris, aller-retour. Mgr Lustiger et l’épiscopat français 1979-1985.
Frédéric Le Moigne, Université de Bretagne Occidentale : Lustiger et la mobilisation scolaire de 1984.

Vendredi 13 octobre

9h-12h15 (Institut de France)
Présidence : Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française.
Intervention du Chancelier de l’Institut de France, Gabriel de Broglie.

Xavier Boniface, Université de Picardie Jules Verne : De Suhard à Lustiger : les archevêques de Paris.
Jean-Baptiste Arnaud, Faculté Notre-Dame (Collège des Bernardins) : L’archevêque prédicateur.
Philippe Portier, École Pratique des Hautes Études : Le cardinal Lustiger et la politique.
Matthieu Rougé, Faculté Notre-Dame (Collège des Bernardins) : La théologie politique en action du cardinal Lustiger.

14h-18h (Collège des Bernardins)

Jean-Pierre Moisset, Université Bordeaux Montaigne : De l’argent pour de nouveaux projets : l’administration financière du diocèse de Paris de 1981 à 2005.
Isabelle Saint-Martin, École Pratique des Hautes Études : Lustiger bâtisseur, les artistes et la visibilité de l’Église.
Gérard Pelletier, Faculté Notre-Dame (Collège des Bernardins) : La formation d’un peuple sacerdotal.
Paul Airiau, Académie de Paris : Une réalité marginale vouée à disparaître ? Le cardinal Lustiger et les intégristes/traditionalistes.
Vincent Soulage, GSRL : La gauche catholique face à Mgr Lustiger.

Vendredi 13 octobre, 20h30, cathédrale Notre-Dame de Paris, concert spirituel.

La création des chants liturgiques à Sainte-Jeanne de Chantal. Textes de J.-M. Lustiger / Musique de Henri Paget
Avec la Schola du Chœur diocésain de Paris, sous la direction de Laetitia Trouvé.

Samedi 14 octobre

9h-12h30 (Collège des Bernardins)

Claire Toupin-Guyot, Université de Rennes 1, Institut d’Études Politiques : Les intellectuels catholiques et Jean-Marie Lustiger.
Jean Duchesne, Institut Jean-Marie Lustiger : Un ou des réseaux Lustiger ?
Jean-Dominique Durand, Université Jean Moulin-Lyon III : Jean-Marie Lustiger et Jean-Paul II.
Charles Mercier, Université de Bordeaux : Les JMJ de Paris.
Frédéric Gugelot, Université de Reims Champagne-Ardenne : La Promesse, la recomposition du rapport entre judaïsme et catholicisme.

14h-17h (Collège des Bernardins)

Thérèse Hebbelinck, Université catholique de Louvain : L’affaire du carmel d’Auschwitz.
Patrick Desbois, Yahad In Unum : Jean-Marie Lustiger et le dialogue judéo-chrétien international.
Benoît Pellistrandi, Lycée Condorcet, Institut Jean-Marie Lustiger : Lustiger et l’histoire.

Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris : Conclusion.

L’inscription est obligatoire et doit se faire ici. La confirmation nominative de l’inscription et une pièce d’identité seront demandées.

Libre participation aux frais.

Renseignements et contact : colloque@institutlustiger.fr / 01 53 10 74 44

Pour le concert du vendredi soir : programme et informations sur www.notredamedeparis.fr

Les différents lieux du colloque sont les suivants :
– jeudi 12 : École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm – 75005 Paris
– vendredi 13 matin : Institut de France, 23 Quai de Conti – 75006 Paris
– vendredi 13 après-midi et samedi 14 : Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy – 75005 Paris.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire