Congrès catholiques internationaux, XIXe-XXe siècles

L’AFHRC signale la tenue de la journée d’études « Congrès catholiques internationaux « : lieux, réseaux, organisations » qui se tient à l’Université de Fribourg (Suisse) le 6 octobre 2017. Cette journée est organisée par le Prof. Dr. Franziska Metzger, rédactrice en chef de la Revue suisse d’histoire religieuse et culturelle (RSHRC/SZRKG), le Dr. David Neuhold, collaborateur de rédaction, et le Prof. Dr. Mariano Delgado, président de l’Association d’histoire ecclésiastique suisse, éditrice de la revue. Les contributions de la journée d’études seront publiées comme dossier spécial dans la RSHRC en 2018.
Cette manifestation prend place dans le cadre du programme de recherche « Histoire transnationale du catholicisme contemporain (XIXe–XXe siècles). Espace francophone : Belgique, Canada-Québec, France, Suisse » qui coordonne un cycle de plusieurs colloques et journées d’études : Bruxelles (2015), Montréal (2016), Fribourg (2017) et Lyon (2018).

La journée d’études est aussi liée au projet de recherche « Pax Romana – une confédération internationale des étudiants catholiques 1921–1939 » sous la direction du Prof. Delgado dans le cadre duquel S. Décaillet rédige sa thèse de doctorat – un projet financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et ancré à l’Université de Fribourg.

Lieu du colloque : Université de Fribourg MIS03 | 3016 Avenue de l’Europe 20 CH-1700 Fribourg (Suisse).

Présentation de la journée d’études par les organisateurs :

Avec un accent sur des approches d’histoire culturelle transnationale, en particulier d’histoire des intellectuels, les questions centrales de la journée d’études tourneront autour des réseaux, mouvements et organisations d’intellectuels, d’agents et leur rôle d’initiateurs et médiateurs, ainsi que des modes de communication et de la dynamique de congrès comme «évènements».

L’organisation de congrès internationaux peut être conçue comme moyen de communication moderne qui, dès le 19ème siècle – et surtout dès la deuxième moitié – était transféré et étendu du champ de la diplomatie à une pluralité de champs sociétaux, au domaine des sciences, aux partis politiques et aux mouvements missionnaires. Plusieurs facteurs sont particulièrement intéressants du point de vue de l’histoire culturelle et intellectuelle.
1) La mobilité, soit les trajets des participants – les réseaux ferroviaires devenant un «agent» central dans le jargon de l’actor-network-theory –, est à considérer comme facteur central qui facilitait des réseaux de communication étroits ainsi que l’organisation de rencontres plus fréquentes et plus amples.
2) Les congrès peuvent être considérés comme phénomènes de communication à plusieurs niveaux. Au-delà de la communication concrète, actuelle et concentrée au lieu où un évènement se déroule, la communication abstraite à travers les médias, journaux et revues, propage et popularise les discours des congrès.
3) Des congrès sont toujours marqués du lieu, de la ville hôte. La communication de ces lieux en soi et leur mise en scène – dans le contexte catholique de Rome ou Fribourg, par exemple – est un troisième facteur important; un facteur qui, en outre, peut être considéré comme expression du croisement entre «local», «national» et «transnational».
En se concentrant sur des congrès spécifiques, des lieux d’organisation et de réseaux de communication, dix spécialistes de l’histoire du catholicisme au 19ème et 20ème siècles originaires de la France, de la Belgique, de l’Italie, du Canada et de la Suisse poursuivront des approches d’histoire culturelle et intellectuelle transnationale approfondie.

Programme :

9h30 : Franziska Metzger, Mariano Delgado, Markus Ries et Franz Mali : Mot de bienvenue et introduction.

9h40 – 10h20 : Christian Sorrel (Lyon): Réflexions pour une histoire transnationale des congrès catholiques.
10h20 – 11h00 : Francis Python (Fribourg): Fribourg comme lieu de congrès catholiques
Pause

11h15 – 11h55 : Armin Owzar (Paris): « Bis an die äussersten Grenzen der Erde». L’importance de la question missionnaire aux Katholikentage allemands de la fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle.

11h55 – 12h35 : David Neuhold (Fribourg) / Stefan Tertünte (Rome): Réunions controversées dans le catholicisme des masses vers 1900 en mettant l’accent sur la France : lignes de rupture à l’intérieur et critiques de l’extérieur.

Repas de midi

14h00 – 14h40 : Cécile Vanderpelen (Bruxelles): Le Congrès eucharistique de Chicago en 1926 – aspects transnationaux et transatlantiques.

14h40 – 15h20 : Séverine Décaillet (Fribourg): Pax Romana – fondation et consolidation d’une confédération internationale des étudiants catholiques 1921–1939.

Pause

15h40 – 16h20 : Matthieu Gillabert (Fribourg): Les étudiants canadiens face à l’internationalisation de la Jeunesse étudiante chrétienne (1945–1949).

16h20 – 16h35 : Olivier Chatelan (Lyon): Mots de synthèse.

16h35– 17h00 : Discussion finale, clôture de la journée d’études

La journée d‘études est soutenue par : le Doktorandenprogramm «Zwischen Tradition und Innovation» der Theologischen Fakultät der UNIFR Faculté des Lettres de l‘Université de Fribourg, la Faculté de Théologie de l‘Université de Fribourg, le Conseil de l‘Université de Fribourg, l’ Académie Suisse des Sciences Humaines et Sociales et le Diocèse de Bâle.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire