Réfléchir sur l’histoire religieuse dans le champ universitaire contemporain

Vient de paraître, sous la plume de Florian Michel, maître de conférences habilité à diriger des recherches (Paris 1-Panthéon Sorbonne), un essai, La chapelle vide. Entre sécularisation et laïcité impérative, itinéraire historien, qui se propose de réfléchir sur la place de l’histoire religieuse dans l’université contemporaine.
L’auteur présente ainsi les enjeux de son travail. Pourquoi la chapelle de la Sorbonne est-elle vide ? Pourquoi les universitaires sont-ils souvent comparés à des clercs, susceptibles, depuis Julien Benda, de trahir ? Pourquoi enseignent-ils dans des séminaires ? Pourquoi y a-t-il tant de chaires à l’Université, alors que celles des églises ne servent plus guère aujourd’hui ? Que révèle en creux cette ecclésiologie universitaire inconsciente d’elle-même ? Comment écrire l’histoire religieuse dans une société française marquée à la fois par une sécularisation profonde, un impératif de laïcité qui commande la recherche académique, la persistance du religieux, et le retour, heureux ou malheureux, des identités ?

Table des matières

Liminaire

Introduction. Culture, religion et relations internationales dans l’espace atlantique au XXe siècle

1. Histoire culturelle, histoire religieuse, histoire intellectuelle.
2. Histoire des relations internationales
3. Histoire atlantique.

Chapitre 1. Sources languedociennes

Chapitre 2. Universitas magistrorum de Toulouse à Paris (1995-2006)

Chapitre 3. On the road

Chapitre 4. Publier, débattre

1. La pensée catholique en Amérique du Nord
2. L’intégrisme catholique : une question post-coloniale ?
3. La liturgie : Lost in Ttranslation ?
4. Diplomatie et religion. Au cœur de l’action culturelle du Quai d’Orsay.

Chapitre 5. Le fait religieux en Sorbonne

1. L’Université et l’Église : évidement et mimétisme
2. L’histoire au filtre de la sécularisation
3. Paix sur la terre ?

Remarques conclusives

L’ouvrage paru aux éditions CLD est publié avec le soutien du conseil scientifique de l’Université Paris 1 et du projet Pax in Terra !

Florian Michel, La chapelle vide. Entre sécularisation et laïcité impérative, itinéraire historien, Paris, CLD Éditions, 2017, 280 p., 15 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire