Les chrétiens face à la guerre

Faisant de la paix une vertu évangélique, le christianisme a cependant aussi entretenu au cours de son histoire des rapports ambivalents avec la guerre, un phénomène de violence et d’affrontement, réglé ou non, commun à toutes les sociétés : des chrétiens se sont battus au nom de Dieu ; des clercs ont béni et accompagné les armées ; des papes ont appelé à la croisade ; des théologiens ont défini ce que devait être la guerre juste, le jus ad bellum. En même temps, les Églises ont cherché à imposer des règles aux guerriers pour contenir leur violence, depuis la Paix de Dieu jusqu’au respect du droit, le jus in bello. Elles ont aussi proposé leurs arbitrages aux belligérants et souvent prôné la paix – en affirmant ainsi aujourd’hui la nécessité du dialogue interreligieux, ce que traduit l’esprit de la rencontre d’Assise (1986). Il convient alors d’explorer, dans une perspective historique, sur la longue durée, ces liens complexes, diversifiés et évolutifs que le christianisme a noués avec la guerre et avec la paix et qu’une typologie sommaire peut éclairer.

L’étude de la religion du temps de guerre, des justifications religieuses des conflits et des évolutions vers le pacifisme chrétien révèle des figures, des discours et des images. Les premières, depuis les moines-soldats jusqu’aux papes, illustrent les différents types de confrontation vécus par des hommes d’Église ou des fidèles, pris entre leur foi et leurs intérêts. À travers les discours apparaissent les argumentaires théologiques ou plus temporels des chrétiens pour soutenir, condamner ou déplorer les guerres. Les images, enfin, sont porteuses des systèmes de représentations qui fondent ou légitiment des engagements en faveur de la guerre ou de la paix.

La XVIIIe université d’été du Carrefour d’histoire religieuse explorait l’ensemble de ces dimensions. Ce sont ses actes qui ont été ici réunis par Bruno Béthouart et Xavier Boniface, professeurs d’histoire contemporaine à l’université du Littoral Côte d’Opale.

Sommaire :

Bruno Béthouart, Université du Littoral Côte d’Opale : Avant-propos.
Xavier Boniface, Université du Littoral Côte d’Opale : Introduction.

Religions du temps de guerre

Frédéric Le Moigne, docteur de Rennes 2 : Les évêques français défenseurs de la cité durant les deux guerres mondiales.
Antoinette Guise, docteur de l’EPHE : Entre catholicisme et patriotisme : Thérèse de Lisieux, patronne des Poilus ou thaumaturge universelle ?
Dominique-Marie Dauzet, archiviste du diocèse de Bayeux-Lisieux : Prêtres normands dans la Grande Guerre.
Catherine Masson, Université catholique de Lille : Un journal de guerre 1914-1918 : Achille Liénart, aumônier du 201e RI.
Olivier Georges, docteur de Lyon 3 : Pierre-Marie Gerlier et la guerre.

Les justifications religieuses des guerres.

Frédéric-Pierre Chanut, collège, Cholet : Guerre sainte et guerre juste au Moyen Âge.
Benoist Pierre, Institut université de France/Tours : Au Conseil du roi : les prélats de la paix au temps des premières guerres de Religion.
Alain Joblin, Artois : Les guerres de Religion sur la frontière : le cas du Boulonnais en 1567 et 1587-1588.
Grégory Wallerick, docteur de Lille 3 : Artiste protestant et Princes catholiques d’Empire : la dédicace dans la guerre par l’image dans l’œuvre des De Bry.
Séverine Blenner-Michel, École des chartes : Les évêques français face à la guerre franco-prussienne : étude comparée des actes épiscopaux du temps de guerre (juillet 1870-mai 1871).
Jean-François Zorn, Faculté de théologie protestante de Montpellier : Les missions et la Grande Guerre : un aspect du “patriotisme chrétien”.
Thomas Vaisset, doctorant de Paris X : L’amiral Thierry d’Argenlieu, un croisé de la France libre.
Corinne Bonafoux, Université de Savoie / INRP) : Le discours catholique et la guerre juste au XXe siècle.

De la paix de Dieu au pacifisme chrétien

Jean Heuclin, Université catholique de Lille : Du pèlerinage pénitentiel à la croisade : entre paix et guerre autour de l’an Mil.
Esther Dehoux, docteur de Poitiers : Combattants pour l’éternité. Images de saints guerriers dans le regnum Francorum (IXe-XIIIe siècle).
Xavier Storelli, docteur, Poitiers : La violence des chevaliers au regard des chroniqueurs ecclésiastiques (XIe-début XIIIe siècle).
Benoît Schmitz, doctorant de Paris IV / École française de Rome : La papauté et la guerre du XVe siècle au milieu du XVIIe siècle.
Olivier Prat, docteur de Paris IV : Internationalisme et pacifisme chrétiens en France et en Allemagne 1919-1939.
Pierre Moracchini, docteur en histoire, bibliothèque franciscaine : Une vie franciscaine sous l’Occupation, d’après les Carnets du père Gratien de Paris, frère mineur capucin (1873-1943).
Muriel Guittat-Naudin, docteur de l’EPHE : Pie XII, du “pasteur angélique” au “pape du silence” 1944-1958.
Philippe Portier, EPHE-GSRL : Le problème du droit de la guerre dans la pensée catholique contemporaine.

Bruno Béthouart et Xavier Boniface (dir.), Les Chrétiens, la guerre et la paix. De la paix de Dieu à l’esprit d’Assise, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, 374 p., 20 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire