Colloque. Les laïcs dans les débats ecclésiaux après Vatican II

couvertureDu 30 janvier au 1er février 2014, se tiendra à Toulouse un colloque portant sur La participation des laïcs aux débats ecclésiaux en France, après Vatican II. Il est organisé par le Centre Histoire et Théologie (Institut catholique de Toulouse) dirigé par Jean-François Galinier-Pallerola.

De Blaise Pascal à François Mauriac, l’existence d’intellectuels catholiques laïcs intervenant dans les débats internes de l’Église ou produisant une apologétique catholique n’est pas, en France, un phénomène nouveau. Mais la période ouverte par le dernier concile correspond dans l’Église au renforcement d’une opinion publique façonnée par des média, des groupes de pression, des leaders d’opinion, dont beaucoup sont des laïcs. Parallèlement aux prises de parole du Magistère et des théologiens clercs, la voix des laïcs se fait entendre avec une vigueur et une autonomie nouvelles, souvent de façon critique à l’égard du pape, des évêques ou des experts ecclésiastiques. Ces débats ont contribué à modeler ce qu’on appelle de façon intuitive « l’esprit du concile », distinct des documents conciliaires eux-mêmes, qui a pesé sur leur compréhension et leur mise en œuvre. L’objet de la recherche de cette équipe est l’étude de ces prises de parole et de ces influences.

La période considérée commence à la clôture du Concile, bien que certains chercheurs puissent remonter en amont de cette date, pour établir des filiations et des comparaisons. Nous n’avons pas voulu mettre de date limite en aval, afin de permettre aux chercheurs qui procèdent de façon transversale et thématique d’inclure les débats actuels. Mais la plupart des communications concernent les années Paul VI et début du pontificat de Jean-Paul II : à cet égard la publication du Catéchisme de l’Église catholique, en 1992, marque un recentrage doctrinal et une affirmation du Magistère romain qui peuvent constituer la fin d’une période caractérisée par les multiples débats et interrogations. Cette périodisation souple permet d’aborder non seulement la crise catholique, mais aussi le redressement effectué sous Jean-Paul II et la nouvelle figure de l’Église catholique en France.

Programme :

Jeudi 30 janvier

Après-midi. L’engagement dans la société, Église et politique.

14h : Ouverture du colloque.
14h15 : Étienne Fouilloux, Université Lyon II : Témoignage chrétien après le Concile.
14h45 : Cyrille Dounot, Université de Rouen : Louis Jugnet.
15h15 : Jacques Cantier, Université Toulouse II : Pierre-Henri Simon.
16h : Pause.
16h30 : Bernard Fixes, Centre Histoire et Théologie : Maurice Clavel et Le Nouvel Observateur.
17h00 : Philippe Dazet-Brun, Institut catholique de Toulouse, Faculté des Lettres : François Mauriac et Le Figaro.
17h30-18h : Questions et débats.

19h15 : Dîner à l’Institut catholique de Toulouse.

21h : Jean-Pierre Denis, directeur de La Vie : Le réveil des catholiques dans une société sécularisée (conférence publique).

Vendredi 31 janvier

Matinée. La sortie du religieux ? Foi et religion

9h : Michel Fourcade, Université Paul Valéry-Montpellier : Le magistère de l’opinion publique, Dire la foi à l’ère Mc Luhan.
9h30 : Daniel Moulinet, Institut catholique de Lyon : Pascal Thomas.
10h15 : Laurent Sébastien Lhuillier, Centre Histoire et Théologie : Henri Fresquet, Henri Tinq, les chroniques religieuses du Monde.
10h45 : Pause.
11h : Henry Donneaud, Institut catholique de Toulouse : Marthe Robin.
11h30 : Augustin Laffay, Institut catholique de Toulouse, Faculté de Théologie : Les débats au sein des Instituts séculiers après le Concile : l’exemple de Caritas Christi.
12h-12h20 : Questions et débats.

12h30 : Déjeuner à l’Institut catholique de Toulouse.

Après-midi. Les formes, la liturgie

14h : Florian Michel, Université Paris I : Les écrivains dans les débats sur la liturgie.
14h30 : Jean-François Galinier-Pallerola, Institut catholique de Toulouse, Faculté de Théologie : Les Silencieux de l’Église.
15h : Bernard Callebat, Institut catholique de Toulouse, Faculté de Droit canonique : La contribution d’un catholique intransigeant à la question liturgique, Jean Madiran.
15h30-15h50 : Pause.

Après-midi. Les débats éthiques

16h15 : Catherine Valenti, Université Toulouse II : Les débats sur la loi Veil.
16h45 : Jean-Marie Pailler, Université Toulouse II : Esprit, 1964-2014. Les problèmes d’éthique à travers une revue et un milieu, [à l’aune des « Vœux pour le Concile » (décembre 1961).
17h15 : Marie-Thérèse Desouche : La fondation de Communio, l’expérience d’une Église peuple de Dieu au service de la vérité de la foi, l’exemple de l’édition française.
17h45-18h15 : Questions et débats.

18h30 : Messe à la chapelle Sainte-Claire.

19h15 : Dîner à l’Institut catholique de Toulouse.

21h : Déambulation musicale commentée dans la basilique Saint-Sernin.

Samedi 1er février

Matinée. Apostolat et annonce de l’Évangile.

9h : Philippe Foro, Université Toulouse II : Regards sur Vatican II et le catholicisme d’après-concile : l’historien Jean Delumeau.
9h30 : Pascal Dufaur : André Frossard.
10h : Pause.
10h20 : Lionel Christien : Exister sans mandat ? Un mouvement laïc en quête de liberté : les Guides et Scouts d’Europe.
10h50 : François Ars : Le rôle des laïcs dans l’enseignement catholique et l’enseignement public depuis le Concile.
11h20 : Bernard Giroux : La JEC : comment dépasser Vatican II ?
11h50-12h20 : Questions et débats.

12h30 : Déjeuner à l’Institut catholique de Toulouse.

Après-midi. Contestations de l’autorité, la démocratie dans l’Église ?

14h : Christian Sorrel, Université Lyon II : Les Informations catholiques internationales, le Pape et les évêques (1959-1978).
14h30 : Marc Agostino, Université Bordeaux III : La Croix, « l’esprit du concile » et le cardinal Ratzinger.
15h : Pierre Escudé, Université Toulouse II : Les éditoriaux de La Vie.
15h30 : Pause.
16h : Paul Airiau : Le pape comme scandale, du sédévacantisme et d’autres antipapismes dans le catholicisme français.
16h30 : Jean-Dominique Durand, Université Lyon III : Les voies romaines du catholicisme français.
17h : Questions et débats.
17h30-18h : Jacques Prévotat, Université Lille III : Conclusions du colloque.

Les séances se tiendront salle Tolosa, dans les locaux de l’Institut catholique (31 rue de la Fonderie). Pour assister au colloque, l’inscription est obligatoire et doit être réalisée avant le 1er décembre 2013.

Programme et bulletin d’inscription : Programme et bulletin

Comité scientifique :
Jean-François Galinier-Pallerola, professeur de Théologie, Institut Catholique de Toulouse, Centre Histoire et Théologie ;
Philippe Foro, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Toulouse II-le-Mirail, associé au Centre Histoire et Théologie ;
Augustin Laffay, Historiographe général de l’Ordre des Prêcheurs, chargé d’enseignement à la faculté de Théologie, Institut catholique de Toulouse, Centre Histoire et Théologie.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire