Séminaire. Messianismes et millénarismes dans les dissidences d’Amérique

Dans le cadre du projet de recherche Les conceptions et prises en compte de la pluralité religieuse en Europe occidentale (XIIe-XXIe siècle), soutenu par la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse, l’axe Dissidences propose une série de séminaires interdisciplinaires et une journée d’études pour l’année 2013-2014.
Le thème de réflexion retenu pour le séminaire portera sur les Dissidences religieuses à contenu messianique ou millénariste d’Europe et d’ailleurs. Le messianisme défini comme « croyance religieuse en la venue d’un rédempteur qui mettra fin à l’ordre actuel des choses, soit de manière universelle, soit pour un groupe isolé et qui instaurera un ordre nouveau fait de justice et de bonheur » (Desroche, 1969), n’est pas présent dans toutes les traditions religieuses. Pourtant, lorsqu’il est présent, il est un puissant moteur de mobilisation collective, débordant du terrain strictement religieux pour trouver des applications politiques, dont l’Europe médiévale, moderne et contemporaine, ainsi que l’Amérique, témoignent à travers différents exemples.
L’objectif de ce séminaire interdisciplinaire est d’inviter historiens, anthropologues, politologues, ainsi que leurs doctorants, à réfléchir et à discuter sur de plusieurs exemples repérés à travers l’histoire, du Moyen Age au XXe siècle. L’étude de chaque mouvement prendra en compte le contexte, social, politique et économique de son apparition et la dynamique révolutionnaire propre au messianisme ou au millénarisme.
La deuxième séance du séminaire qui sera consacrée aux mouvements dissidents à contenu messianique ou millénariste en Amérique aura lieu le vendredi 10 janvier 2014 de 9h à 12h30.

Programme :

Richard Marin, Université Toulouse 2-Le Mirail : L’épisode de Canudos : entre histoire et mémoire.
Maureen Burnot, doctorante, Université Lyon 2 : Des messies de l’Amérique du Sud aux héros populaires en Argentine : continuités et ruptures. Les cas du Gauchito Gil et de San la Muerte dans la province de Corrientes.
David Simbsler, étudiant en Anthropologie, Université Toulouse 2-Le Mirail : La sécularisation du millénarisme dans le Mouvement des paysans Sans Terre du Brésil.
Ghali Beniza Sari, doctorant en Anthropologie, EPHE Paris : De la figuration du corps du Christ aux fondements scripturaires de l’identité politique et religieuse des travailleurs ruraux sans-terre de l’État de Rio de Janeiro.

Localisation : salle B 431, Maison de la Recherche, 5 allées Antonio Machado, Toulouse (campus de l’université Toulouse Le Mirail).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.