Les zouaves pontificaux au cœur de l’internationale « blanche »

warren-dumons Les zouaves pontificaux ont nourri un puissant imaginaire d’inspiration contre-révolutionnaire à la fin du XIXe siècle où s’entrelacent les mythes du croisée moderne, du martyre et du héros catholique. Cet imaginaire est au cœur de l’ouvrage dirigé par Bruno Dumons (directeur de recherches CNRS, LARHRA, Lyon) et Jean-Philippe Warren (professeur à l’Université Concordia, Montréal), Les zouaves pontificaux en France, en Belgique et au Québec. La mise en récit d’une expérience historique transnationale (XIXe-XXe siècles).
En effet, l’histoire des zouaves pontificaux est courte. Le bataillon des zouaves pontificaux est créé le 1er janvier 1861 et devient régiment au 1er janvier 1867. Il est constitué d’environ 10 000 volontaires, issus de 25 nationalités différentes, qui seront licenciés le 21 septembre 1870. Toutefois, une fois le conflit terminé, de nombreuses associations d’anciens zouaves sont créées au retour des soldats et des journaux liés à ces associations sont fondées. Des rassemblements et des réunions cherchent à perpétuer le souvenir des faits d’armes des combattants démobilisés tandis que plusieurs monuments en célèbrent l’héroïsme.
De multiples représentations relevant de l’internationale « blanche » se diffusent à la fin du XIXe siècle. L’ouvrage entend poser des jalons pour mieux comprendre la structuration des réseaux de zouaves, leur idéal de chrétienté, leur description d’un « croisé du Christ », leur identité comme groupe et leur quête de légitimité religieuse et sociale, voire politique.

Sommaire

Bruno Dumons et Jean-Philippe Warren : Introduction.

Combattre pour Rome

Matteo Sanfilippo : Documents et souvenirs romains des zouaves pontificaux.
Vincent Petit : Contre les zouaves pontificaux ? Le difficile recrutement de la Légion d’Antibes (1866-1870).
Catherine Foisy : Reconversions d’anciens zouaves pontificaux dans le champ missionnaire d’Afrique équatoriale avec le cardinal Lavigerie et sa Société (1879-1927).
Jean-Philippe Warren : Piopolis. Une colonie militaire des zouaves pontificaux.

Représentations de l’héroïsme

Ollivier Hubert : Les zouaves québécois et la quête d’une virilité franco-catholique dans l’Empire britannique.
Tine Van Osselaer : « Ce merveilleux ensemble d’héroïsme, de dévouement, et de vertu ». L’héroïsation des zouaves pontificaux dans les publications concernant la dévotion au Sacré-Cœur.
Dominique Marquis : Le retour des zouaves québécois. Du douloureux souvenir de l’invasion de Rome à une réaffirmation de leur engagement dans la Cité.
Cécile Vanderpelen-Diagre : Les soldats de la mémoire. Les représentations des zouaves pontificaux en Belgique de 1862 à aujourd’hui.

Bruno Dumons et Jean-Philippe Warren (dir.), Les zouaves pontificaux en France, en Belgique et au Québec. La mise en récit d’une expérience historique transnationale (XIXe-XXe siècles), Bruxelles-Berne-Berlin, Peter Lang (Enjeux internationaux), 2015, 157 p., 39,6 €.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.