Jésuites et littérature (XIXe-XXe siècles)

L’équipe RESEA-REligions, Sociétés Et Acculturation du LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA UMR 5190) a publié dans sa collection Documents et Mémoires les actes de la journée d’étude qui s’était tenue en juin 2010 à la Bibliothèque municipale de Lyon sur le thème « Jésuites et littérature » à l’époque contemporaine :

Jésuites et littérature (XIXe-XXe siècles), sous la direction d’Etienne FOUILLOUX et de Frédéric GUGELOT, Lyon, 2011, Chrétiens et Sociétés, Documents et Mémoires n° 13, 201 pages.

Par le réseau de leurs collèges à travers le monde, les jésuites ont largement contribué à la fortune de la littérature classique, celle de l’Antiquité grecque et latine notamment. Mais qu’en est-il de leur attitude vis-à-vis de la littérature moderne, celle de leur temps ? Surtout quand elle ne les ménage pas et prend de plus en plus de liberté par rapport aux canons éprouvés ? Les premières réponses esquissées dans ce livre sont nuancées. Au XXe siècle en France, l’antijésuitisme ne disparaît pas de la production littéraire, mais il laisse peu à peu la place à une vision moins polémique de la Compagnie de Jésus et de son rôle au sein de la société ou de l’Église. Les jésuites de leur côté, d’abord très réservés envers les audaces littéraires du XXe siècle, comme en témoignent leurs revues, les apprivoisent peu à peu, voire laissent certains des leurs s’en inspirer dans des œuvres originales. L’approche par la littérature apporte ainsi sa pierre à la révision de la légende noire des fils de Loyola.

Le volume peut être commandé auprès de Resea – 18, rue Chevreul – 69362 Lyon Cedex 07 (20 euros).

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.