Un exemple réussi de catholicisme social au pays basque

Le n° 56 d’Histoire du christianisme magazine, publié par les éditions CLD vient de paraître. En marge de son dossier phare consacré à la bataille de Lépante, il propose une série d’articles originaux et neufs sur le catholicisme social au pays basque dans les années 1950, à partir de l’expérience d’un jeune vicaire, José Maria Arizmendiarrieta.

Nourri de Maritain et de Mounier, lecteur des encycliques sociales, José Maria Arizmendiarrieta cherche à mettre en place une activité industrielle répondant aux besoins de sa province, le Guipuzcoa. Il imagine un modèle d’organisation fondé sur un contrat alliant esprit d’entreprise, pragmatisme et éthique sociale. En 1956, il fonde avec cinq jeunes gens un atelier de fabrication d’appareils ménagers, Ulgor, première coopérative à l’origine du groupe international Mondragon. En moins de soixante ans, malgré la crise économique et financière l’utopie a rencontré le succès. La multinationale Mondragon s’appuie sur une recette simple : placer l’homme au coeur de l’entreprise. Depuis 1956, jamais un socio (un travailleur associé) n’a été licencié. Mondragon (85 000 personnes et 15 milliards d’euros de CA) est devenu l’un des symboles du miracle économique basque…

A lire dans le même numéro : « Franz Liszt : Les années de pèlerinage d’un musicien catholique ».

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.