L’abbé Breuil, pape de la préhistoire

Les éditions CLD annoncent la parution d’une biographie de l’abbé Breuil, spécialiste de l’art pariétal préhistorique :

Jacques ARNOULD, L’abbé Breuil. Le pape de la préhistoire, Paris, CLD éditions, août 2011, 333 p. (21 euros).

Le 14 août 1961, il y a cinquante ans, disparaissait l’abbé Henri Breuil. Ce voyageur infatigable, qu’amis et adversaires aimaient surnommer le « pape de la préhistoire », pouvait partir tranquille : ses travaux avaient largement contribué à poser les fondements de la préhistoire moderne et à faire connaître l’art des cavernes. Professeur au Collège de France, membre de l’Institut, comblé d’honneur, « l’abbé » eut moins de chance avec sa propre église qui préféra le tenir à distance. Ainsi, le pape Pie XI lui refusa l’entrée de l’académie pontificale des sciences. Son amitié avec le père Teilhard de Chardin et ses recherches qui, inévitablement, croisaient la question de l’évolution, à une époque où l’Eglise catholique préférait s’en méfier, expliquent peut-être cela. Breuil fut pourtant un grand scientifique et un prêtre fidèle, comme en témoigne cette biographie qui s’applique à faire remonter à la lumière, un homme attachant et souvent drôle, qui passa presque huit cents jours de sa vie à traquer les origines de l’humanité dans l’obscurité des cavernes.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search