Colloque international. La Délégation apostolique du Saint-Siège au Canada

délégation apostoliqueSi l’histoire des relations entre le Saint-Siège et le Canada a déjà fait l’objet de travaux scientifiques, il reste de nombreux champs de recherche peu explorés parmi lesquels se trouve l’histoire de la Délégation apostolique au Canada. C’est celle-ci qui sera au cœur du colloque international qui se tiendra les 14 et 15 décembre 2015 à Rome sous la responsabilité scientifique de Philippe Roy-Lysencourt.

Représentant du pape auprès du clergé et des catholiques d’une nation, le délégué apostolique n’a, contrairement au nonce ou à l’internonce, aucun caractère diplomatique officiel et n’est pas accrédité auprès des gouvernements. Sa mission est religieuse et non diplomatique. Cependant, le délégué apostolique est souvent choisi parmi le personnel diplomatique du Saint-Siège, les délégations apostoliques ont souvent préparé l’établissement de relations diplomatiques permanentes, et il ne fut pas rare que les délégués fussent envoyés à la demande des États. Dans les faits, certaines délégations ont pu jouer le rôle d’une nonciature officieuse.
L’exemple du Canada est particulièrement représentatif à cet égard. Avant d’établir une délégation apostolique permanente suite aux demandes pressantes du gouvernement canadien, le Saint-Siège envoya un premier délégué en 1877, un Commissaire apostolique en 1883-1884, et un nouveau délégué en 1897. S’ils furent envoyés pour enquêter sur des problèmes touchant les catholiques du pays, ils entretinrent des relations officieuses avec le gouvernement, relations nécessaires à cause de la nature des problèmes sur lesquels ils devaient enquêter et auxquels les gouvernements étaient mêlés. Entre l’établissement de la délégation permanente, en 1899, et la fondation d’une Nonciature apostolique en 1969, dix délégués apostoliques se succédèrent et ils entretinrent, eux aussi, des relations officieuses avec l’État canadien.

L’objectif du colloque est d’étudier la période qui va de l’envoi du premier délégué apostolique au Canada, en 1877, à la fondation de la Nonciature apostolique en 1969. Tout en considérant les événements qui ont marqué l’histoire de la Délégation apostolique du Saint-Siège au Canada, les différents délégués et leurs missions, il s’agira de réfléchir sur la place des délégations apostoliques dans la diplomatie pontificale et sur ses conséquences religieuses, politiques et culturelles au niveau local. En outre, ce colloque a l’ambition de nourrir la réflexion sur la place des délégations apostoliques dans l’historiographie, tant du point de vue des relations internationales et de l’histoire diplomatique que de celle de l’histoire des institutions, notamment ecclésiastiques, et de l’histoire culturelle et politique.

Programme

Lundi 14 décembre 2015 (École Française de Rome, Piazza Navona, 62)

Première session : Vers la mise en place d’une Délégation Apostolique permanente
Présidence : P. Bernard Ardura, président du Comité Pontifical des Sciences Historiques.

9h-9h15 : Catherine Virlouvet, directrice de l’École française de Rome ; Dennis Savoie, Ambassadeur du Canada près le Saint-Siège ; Fabrice Jesné, directeur des études pour les époque moderne et contemporaine de l’École française de Rome : Accueil des participants.
9h15-9h30 : Philippe Roy-Lysencourt, Université Laval, Canada, FRS-FNRS, Belgique : Conférence introductive. La Délégation Apostolique du Saint-Siège au Canada dans l’histoire des délégations apostoliques.
9h30-10h15 : Roberto Perin, York University, Canada : Deux précurseurs de la délégation apostolique permanente canadienne : Conroy et Smeulders au Québec.
Pause café.
11h-11h45 : Luc Courtois, Université catholique de Louvain, Belgique : Henri Smeulders (1826-1893) au-delà de sa « Mission » au Canada (1883-1884) : éclairages historiographiques et biographiques.
11h45-12h30 : Philippe Roy-Lysencourt, Université Laval, Canada, FRS-FNRS, Belgique : La délégation apostolique au Canada de Mgr Rafael Merry del Val.

Deuxième session : Le temps de la Délégation Apostolique permanente
Présidence : Matteo Sanfilippo, Università degli Studi della Tuscia, Viterbo.

14h-14h45 : Giovanni Pizzorusso, Università degli Studi « G. d’Annunzio »
 Chieti, Pescara, Italie : Les années difficiles de Mgr Donato Sbarretti, deuxième délégué apostolique permanent au Canada (1903-1910) : une esquisse biographique.
14h45-15h30 : Gilles Routhier, Université Laval, Canada : La Délégation apostolique au Canada et la naissance d’une Église canadienne.
Pause café.
16h-16h45 : Olivier Sibre, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France : Ildebrando Antoniutti, délégué apostolique à Ottawa (1938-1953) : parcours et réseaux de la diplomatie pontificale à la curie romaine.
16h45-17h30 : Pierre Hurtubise, Université Saint-Paul, Canada : Un confident et proche conseiller du délégué apostolique Andrea Cassulo (1927-1936) : Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve, futur archevêque de Québec et cardinal.

Mardi 15 décembre 2015 (Collège Pontifical Canadien, Via Crescenzio, 75)

Troisième session : Répercussions de la Délégation Apostolique
Présidence : Florian Michel, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France.

9h-9h45 : Athanasius D. McVay, Chair of Ukrainian Studies, University of Toronto, Canada : The Apostolic Delegate and the Ukrainians in Canada.
9h45-10h30 : Éric Desautels, Université Concordia, Canada : Les délégués apostoliques au Canada et le missionnariat canadien-français : témoignages, représentations et rôles (1900-1967).
Pause café.
11h-11h45 : Matteo Sanfilippo, Università degli Studi della Tuscia, Viterbo, Italie : Un bilan de la recherche dans les archives romaines (1985-2015) et un parcours archivistique.
11h45-12h30 : Carine Dujardin, KADOC – Documentation and Research Centre for Religion, Culture and Society, Belgique : Conclusions.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.