Les Filles de la Charité, une congrégation internationale sur la longue durée

brejonL’histoire sans les femmes n’est plus possible, l’affaire est entendue. Mais les religieuses ont longtemps disparu dans les silences de l’histoire. En partant de l’étude des Filles de la Charité, l’ouvrage dirigé par Matthieu Brejon de Lavergnée, maître de conférences à l’Université Paris Sorbonne, entend poursuivre l’effort historiographique qui tend au croisement de l’histoire des femmes et de l’histoire religieuse. Il s’inscrit dans le renouveau des recherches, en particulier dans l’espace anglo-saxon, dont bénéficient aujourd’hui les congrégations.
Vingt-cinq études abordent ici l’histoire des Filles de la Charité, les fameuses sœurs à « cornettes » qui appartiennent encore à l’imaginaire occidental. Après quatre siècles, les Sœurs de Saint- Vincent-de-Paul demeurent à l’échelle du monde la plus importante des congrégations catholiques (20000 sœurs). Leur histoire n’avait pourtant jamais été écrite. Elle est désormais possible grâce à l’ouverture des archives de la maison mère à Paris, croisées avec des fonds publics et privés tant en France qu’à l’étranger.
L’ouvrage aborde le temps long et les ruptures d’une congrégation, déploie les échelles du local à l’international comme il s’interroge sur les conditions politiques et culturelles du « service des pauvres ».

Table des matières

Matthieu Brejon de Lavergnée : Introduction.

I. Temps long et ruptures d’une congrégation

1. Fondations et refondations

Matthieu Brejon de Lavergnée : Du mythe des origines. Les Filles de la Charité et leurs fondateurs, XVIIe-XXe siècle.
Robert Descimon : Louise de Marillac (15 août 159 à Ferrières plutôt qu’à Paris-15 mars 1660) parmi les siens.
Edward R. Udovic : Jean-Baptiste Étienne, refondateur des Filles de la Charité au XIXe siècle.

2. L’étau du politique

Paul Chopelin : « Des colporteuses d’intrigue et de fanatisme ». Les Filles de la Charité face à l’anticléricalisme révolutionnaire (1789-1795).
Camille Foulard : Les Filles de la Charité au Mexique. Les enjeux socio-politiques d’une implantation congréganiste féminine (1844-1875).
Romy Sutra : L’assaut contre les congrégations. Le cas des Filles de la Charité de Toulouse (1901-1904).

II. Jeux d’échelles. Le territoire des cornettes.=

3. Enracinements locaux, concurrences régionales

Christine Nougaret : Les Filles de la Charité dans le diocèse de Rennes à l’époque moderne. Une implantation marginale.
Stefano Simiz : Confréries de charité et servantes des pauvres en Champagne et Lorraine, XVIIe-XVIIIe siècle.

4. L’échelle du monde

Marie-Élisabeth Henneau : Autonomes ou dépendantes ? Les Filles de la Charité en principauté de Liège et Belgique, XVIIe-XIXe siècle.
Agnieszka Wieczorek : Augusta Plater, la noblesse polonaise et les Filles de la Charité de la province de Lituanie aux XVIIIe et XIXe siècles.
Isabelle Dasque : Les Filles de la Charité et la présence française en Orient. L’émergence d’une diplomatie charitable à Constantinople (1839-1914).
Olivier Sibre : Les Filles de la Charité à Shanghai dans le conflit sino-japonais (1937-1939).

5. Circulations transnationales

Susan O’Brien : Les Filles de la Charité et le renouveau de la vie consacrée féminine dans la Grande-Bretagne du XIXe siècle.
Carmen M. Mangion : Filles de la Charité et sourds-muets. Une histoire transnationale (1869-1901).
John E. Rybolt : Les influences françaises sur Elisabeth Ann Seton et la fondation des Sœurs de la Charité aux Etats-Unis (1809-1850).

III. Répertoires de la charité

6. Sauver les âmes

Albrecht Burkardt : Filles de la Charité et attitudes face au miracle à travers les témoignages du procès de béatification de Vincent de Paul.
Sylvie Bernay : Le sauvetage des Juifs par les Filles de la Charité pendant l’Occupation (1940-1944).
Sœur Élisabeth Charpy : Spiritualité des Filles de la Charité. Un regard contemporain.

7. Soigner les corps

Christian Felkay : Filles de la Charité et Bureaux de bienfaisance parisiens (1796-1860).
Sarah A. Curtis : Filles la Charité et assistance locale. L’exemple de la paroisse Saint-Médard à Paris au XIXe siècle.
Anne Jusseaume : Remèdes et soin. L’exercice de la pharmacie par les Filles de la Charité au XIXe siècle.
Claire Fredj : Une présence hospitalière en territoire colonial. Les Filles de la Charité en Algérie (1842-1962).

Sources

Nadine Gastaldi, Marie-Françoise Limon-Bonnet, Marie-Adélaïde Nielen et Isabelle Aristide : Les Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul aux Archives nationales. Sources et pistes de recherches.

Conclusion

Claude Langlois : De la difficulté d’être la première.

Matthieu Brejon de Lavergnée (dir.), Des Filles de la Charité aux Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul. Quatre siècles de cornettes (XVIIe-XXe siècle), Paris, Honoré Champion (Bibliothèque d’Études des mondes chrétiens), 2016, 556 p. 70 €.

Pour commander l’ouvrage : http://www.honorechampion.com/fr/champion/10160-book-08533034-9782745330345.html


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire