Colloque international. Le chercheur en sciences sociales et la foi

sciences-humaines-religionsLes 14 et 15 octobre 2016, dans le cadre des Assises des Religions et de la Laïcité, se tiendra à Lyon, sous la responsabilité scientifique d’Yves Krumenacker un colloque s’interrogeant sur Le chercheur en sciences humaines et sociales, la religion et la foi.
Il s’agira d’examiner les pratiques des chercheurs en sciences religieuses relevant de diverses disciplines des sciences humaines et sociales : philosophie, histoire, sociologie, science politique, anthropologie. Il se divise en deux parties bien distinctes. Dans la première, des chercheurs, croyants et non croyants, travaillant sur le christianisme, l’islam et le judaïsme, réfléchissent à la manière dont leur foi ou leur absence de foi peut être un atout ou un obstacle pour leur compréhension du religieux, et quels sont les présupposés méthodologiques à mettre en œuvre pour une approche du religieux qui soit indépendante des convictions des chercheurs. Dans un second temps est abordée l’évolution des principales sciences du religieux, d’une approche confessionnelle à une approche laïque.

Programme :

Vendredi 14 octobre

10h : Philippe Martin, Université Lyon 2, LARHRA, directeur de l’ISERL : Introduction.
10h15 : Yves Krumenacker, Université Lyon 3, LARHRA : Conférence d’ouverture. Le chercheur et la religion : quelle distance avoir ?

« Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas ». Les chercheurs et la foi

11h30 : Jean-Philippe Pierron, Université Lyon 3, IRPHIL : Le philosophe et la religion : revisiter la neutralité axiologique ?
11h50 : Pierre-François Moreau, ENS Lyon, IHRIM : Philosophie, histoire des idées, étude des religions.
12h10 : Discussion.
14h : Céline Borello, Université du Mans, CERHIO : Histoire confessionnelle et histoire scientifique : enjeux et jalons autour du protestantisme.
14h20 : Noémie Recous, Université Lyon 3, LARHRA : De la sympathie à l’étude : faire l’histoire religieuse des individus.
14h40 : Discussion.
15h : Cherif Ferjani, Université Lyon 2 : De l’islamologie orientaliste aux nouvelles approches des faits islamiques ?
15h20 : Rachid Benzine, Fonds Paul Ricœur : Transmettre, entre convictions et critiques.
15h40 : Discussion.
16h : Pause.
16h30 : Sébastien Tank, CNRS, CéSor-EHESS : Le judaïsme comme un autre. Identité et réflexivité dans le champ des sciences sociales du judaïsme.
17h : Discussion.

Samedi 15 octobre

Du confessionnel à l’étude laïque des religions

10h : Christine Barralis, Université de Lorraine, CRUHL : La déconfessionnalisation de l’histoire du christianisme en France.
10h30 : Lionel Obadia, Université Lyon 2, LARHRA : Regards (de) civilisés sur les religions (de) sauvages : l’anthropologie, l’anthropologue et la croyance de l’Autre.
11h : Olivier Chatelan, Université Lyon 3, LARHRA : De la sociologie catholique à la sociologie des religions : une histoire des sciences sociales au XXe siècle.
11h30 : Pierre Gisel, Université de Lausanne : De la théologie aux sciences religieuses : quels déplacements et quelle relance pour chacun ?
12h : Discussion.
12h30 : Olivier Servais, Université catholique de Louvain : Conclusions.

Les séances se tiennent à la Bibliothèque de la Part-Dieu.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire