Existe-t-il une spiritualité jésuite (XVIe-XXIe siècles) ?

« Y-a-t-il une spiritualité jésuite ? » Telle est la question posée aux journées d’études organisées en octobre 2015, par le Conseil scientifique de la Collection jésuite des Fontaines, avec le concours du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA UMR 5190), et dont les actes viennent d’être publiés dans la collection Chrétiens et Sociétés XVIe-XXIe siècles. Documents et Mémoires (n°30), sous la direction d’Étienne Fouilloux et de Philippe Martin.
La question de l’existence d’une spiritualité jésuite peut paraître inutilement provocante. En effet, les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola ont acquis depuis le XVIe siècle une réputation universelle : en plus de cinq siècles, ils ont nourri la foi d’innombrables générations de religieux comme de religieuses, de prêtres comme de laïcs. Ils sont la marque de fabrique des jésuites en matière de spiritualité. Cela ne dispense pas de chercher à prendre la mesure de cette matrice ignatienne et du rôle qu’elle a joué, et qu’elle continue de jouer, dans la formation et la vie religieuse des jésuites eux-mêmes. Ces fondements posés, nous pouvons appréhender les lieux où s’exprime la spiritualité jésuite. C’est en premier le livre qui, depuis le XVIe siècle, est un vecteur pastoral essentiel pour la Compagnie. Enfin, le volume s’interroge aussi sur la manière dont les jésuites ont conçu l’accompagnement spirituel des laïcs. Ainsi, en partant d’une question qui peut apparaître inopportune, l’ouvrage se veut un outil pour pénétrer la mouvance spirituelle, riche et variée, de la Compagnie de Jésus du XVIe siècle à nos jours.
Il s’agit de la cinquième manifestation du même type depuis l’arrivée de la Collection à la Bibliothèque municipale de Lyon. La dernière en date, de juin 2012, « Jésuites français et sciences humaines (années 1960) », a vu ses actes publiés par le Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes dans sa collection Chrétiens et Sociétés. Documents et mémoires.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire