Cycle de séminaires. Les transitions funéraires contemporaines

Cette année, dans le cadre du Centre d’études en sciences sociales du religieux, le séminaire Croyance et incroyance en Europe, de la Révolution à nos jours, organisé par Philippe Boutry, directeur d’études à l’EHESS, professeur à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne et membre de l’Institut universitaire de France, et Guillaume Cuchet, professeur à l’Université Paris Est-Créteil fait porter sa réflexion sur les Transitions funéraires (XVIIIe-XXIe siècles).

Une mutation anthropologique dans la relation à la mort et aux morts s’accomplit sous nos yeux au tournant du XXe et du XXIe siècle avec la généralisation de l’incinération, les silences et les pudeurs qui entourent les décès et la création de nouveaux rituels funéraires. Une précédente mutation était intervenue au tournant des XVIIIe et XIXe siècle avec l’éloignement des cimetières du pourtour des églises, leur déplacement à l’extérieur de l’enceinte des villes et des bourgs et l’invention de nouveaux dispositifs cérémoniels autour des tombes. Ces deux modes de transitions funéraires invitent à s’interroger dans le moyen terme sur la signification anthropologique, religieuse, sociale et culturelle de la mort à l’âge contemporain.

Programme :

Mardi 21 février 2017 : Philippe Boutry et Guillaume Cuchet : De l’histoire de la mort à l’histoire des transitions funéraires.

Mardi 28 février 2017 : Nicolas Laubry (UPEC) : La transition funéraire antique, de la crémation à l’inhumation. Etat des questions et des problèmes.

Mardi 14 mars 2017 : Philippe Boutry : 1786 : les catacombes de Paris.

Mardi 21 mars 2017 : Danièle Hervieu-Léger (EHESS) : Entre personnalisation et formatage : les aléas de la régulation des funérailles dans le catholicisme français contemporain.

Mardi 28 mars 2017 : Jacqueline Lalouette (Lille 3) : Les Français et le feu pour leurs morts : de la légalité réticente à l’engouement encadré.

Mardi 18 avril 2017 : Nicolas Champ (Bordeaux Montaigne) : Une transition funéraire protestante au XIXe siècle ? Le cas des communautés protestantes du Sud-Ouest aquitain.

Mardi 25 avril 2017 : Pierre-Yves Kirschleger (Montpellier III) : Les cimetières protestants, une survivance anachronique ?

Mardi 9 mai 2017 : Stéphane Audoin-Rouzeau (EHESS) : Inhumer / Ne pas inhumer au Rwanda après 1994 : une transition funéraire ?

Mardi 16 mai 2017 : Philippe Boutry : La mort d’Émile Littré.

Mardi 23 mai 2017 : Guillaume Cuchet : De l’extrême-onction au sacrement des malades : fin de vie et révolution rituelle conciliaire.

Les séances se tiennent le mardi après-midi, de 15h à 17h, salle Alphonse Dupront (10, rue Monsieur le Prince, 75005 Paris, rez-de-chaussée droite).

Renseignements :
Mme Caroline Baros, CéSOR / EHESS, 10 rue Monsieur le Prince, 75006 Paris, rez-de-chaussée gauche, téléphone : 01.53105430. Courrier électronique : caroline.baros[a]ehess.fr.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire