Paris, une capitale charitable du XIXe siècle

Sous la direction scientifique de Christian Topalov, vient de paraître dans la revue Histoire urbaine un dossier consacré à Paris, capitale de la charité au XIXe siècle.
Celui-ci accorde une large part à la question des charités confessionnelles au sein du « concordat charitable » (C. Topalov) qui se dessine dans le Paris fin-de-siècle.

Table des matières

Christian Topalov, EHESS : Paris, capitale de la charité. Introduction.
Matthieu Brejon de Lavergnée, Sorbonne Université : Philanthropie et notabilité urbaine. L’itinéraire parisien d’Augustin Cochin (1823-1872).
Marie Aboulker, EHESS : Le Comité de bienfaisance israélite de Paris. Ses membres dans l’espace philanthropique parisien (1887-1905).
Anne Jusseaume, Université d’Artois : Résistances à la laïcisation. Le maintien des congrégations soignantes dans les arrondissements parisiens sous la Troisième République, de 1880 à 1914.
Benjamin Jung, Université Paris 7 : Organiser la charité, rendre le secours efficace. Institutions et acteurs de l’assistance par le travail à Paris (1889-1905).
Christian Topalov, EHESS : Les mondes sociaux de la charité parisienne en 1900.

Christian Topalov (dir.), « Paris, capitale de la charité à la fin du XIXe siècle », Histoire Urbaine, 2018/2, n° 52, p. 5-119.



Citer ce billet
Nicolas Champ (2018, 10 octobre). Paris, une capitale charitable du XIXe siècle. Carnet de l’Association française d’histoire religieuse contemporaine. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/arm7

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search