Appel à communication. L’histoire religieuse face aux autres champs historiques

Du 11 au 13 juin 2019, à Lyon, se tiendra le colloque international de la Commission internationale d’Histoire et d’Études du Christianisme. Portant sur Histoire religieuse et autres types d’histoire, ce colloque a pour but d’étudier les liens possibles entre l’histoire religieuse, l’histoire de l’Église ou l’histoire ecclésiastique, et d’autres types d’histoire (histoire des savoirs, histoire du genre, histoire globale, histoire numérique, etc.).
Il s’agit de réfléchir à l’intérêt de croiser les méthodes et les concepts de ces différents types d’histoire et de se demander dans quelle mesure cela pourrait permettre un renouvellement de l’histoire religieuse. Pour cela, une réflexion théorique appuyée sur des exemples précis est nécessaire, afin de bien se rendre compte de l’intérêt qu’il y a à sortir de notre strict champ disciplinaire et de mieux mesurer les apports des autres types d’histoire.

On peut ainsi prévoir plusieurs sessions :
– histoire du genre et histoire religieuse ;
– histoire économique et histoire religieuse ;
– l’apport de l’histoire des sciences et des savoirs à l’histoire religieuse ;
– l’histoire religieuse dans l’histoire globale ;
– l’intérêt du numérique pour l’histoire religieuse ;
etc.

Ce travail doit pouvoir être mené pour toutes les périodes historiques et pour toutes les confessions religieuses chrétiennes. Il doit être ouvert à toutes les générations de chercheurs, et particulièrement aux plus jeunes, souvent plus au fait des nouvelles problématiques dans les divers champs historiques.
Cette ouverture aux autres champs disciplinaires pourrait mener à une réflexion sur le statut de l’histoire religieuse : est-elle une discipline pleinement historique, ou relève-t-elle, au moins en partie de la théologie ? est-ce une branche de l’histoire culturelle, ou de l’histoire sociale, ou est-elle totalement autonome ? Suivant les pays et les écoles historiques, la réponse est différente. Les communications n’hésiteront pas à se poser ces questions.

Les séances de travail auront lieu les 11 et 12 juin, elles seront suivies le 13 d’une visite de différents lieux importants en histoire religieuse de la région lyonnaise.

Les propositions de communication (en français ou en anglais), d’une dizaine de lignes, doivent mettre en évidence à la fois un questionnement méthodologique et un exemple de cas. Elles doivent être envoyées à : Yves Krumenacker (yves.krumenacker[a]univ-lyon3.fr) et à Mikko Ketola (mikko.ketola[a]helsinki.fi) avant le 30 novembre 2018, avec un court CV.
La sélection des communications retenues sera faite courant décembre 2018.
Une publication d’une partie au moins des communications est prévue.

Une bourse permettra de faciliter la venue d’un ou d’une jeune docteur ou doctorant/doctorante. Les personnes intéressées doivent faire parvenir une lettre expliquant le besoin qu’elles ont de cette bourse.

La CIHEC (Commission Internationale d’Histoire et d’Études du Christianisme) est une association internationale d’historiens du christianisme, affiliée au Comité International des Sciences Historiques. Le colloque de Lyon bénéficie du soutien des universités Lyon 2 et Lyon 3, du LARHRA-UMR5190, de la Société d’histoire religieuse de la France, de l’Association française d’histoire religieuse contemporaine, de la Société d’histoire du protestantisme français et du groupe d’histoire religieuse de la Bussière.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.