Benoît Lacroix, les Dominicains et le Canada

L’AFHRC relaie l’appel à communications pour le 86e congrès annuel de la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (SCHEC) qui se tiendra les 27 et 28 septembre 2019 au Collège universitaire dominicain d’Ottawa (Ontario, Canada) .

Le 2 mars 2016, à l’aube de ses 100 ans, décédait le père Benoît Lacroix, figure emblématique de l’ordre des Dominicains du Canada. Théologien catholique, médiéviste et historien de la religion populaire reconnu dans les milieux universitaires, il était aussi un humaniste et un communicateur apprécié.
Considéré par plusieurs comme un fin bâtisseur de ponts entre les générations et les religions, il distillait avec nuances et espérance ses constats sur l’évolution de la société québécoise en appuyant ses arguments sur l’héritage culturel du Canada français, une spiritualité profonde et une curiosité jamais rassasiée. Le congrès de 2019 de la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (SCHEC) sera l’occasion de réfléchir, dans une perspective d’histoire et de sociologie religieuse, à la contribution de Benoît Lacroix, à ses centres d’intérêt, aux institutions d’enseignement supérieur auxquelles il était lié de près ou de loin, ou plus largement, à la contribution de l’Ordre des prêcheurs.

Les sujets abordés peuvent se diviser en quatre grands axes et porter notamment sur :

Axe I : Benoît Lacroix et son œuvre

– L’apport des arts dans l’œuvre de Benoît Lacroix, mais aussi comme intérêt personnel.

– Les liens de Benoît Lacroix avec les communautés religieuses, particulièrement celles des femmes, et les fraternités laïques.

– Livres et écrits de Benoît Lacroix et des Dominicains.

– Le discours de Benoît Lacroix sur les fonctions de l’éducation ou de la religion.

– La production mémorielle autour de Benoît Lacroix (ses anniversaires, les lieux qui portent son nom, la nouvelle chaire de recherche, etc.).

Axe II : Les Dominicains au Canada

– Le développement de la province dominicaine du Canada.

– Les institutions dominicaines (Collège universitaire dominicain : facultés de théologie et de philosophie et Institut de pastorale, Institut d’études médiévales, etc.).

– Les artistes dominicains (ex : Albert Carpentier, Gaston Petit).

– La spiritualité dominicaine, la pratique du rosaire et le culte des saints dominicains au Canada.

– Le concept d’Autorité et les rapports entre les autorités romaines, diocésaines et dominicaines au Canada.

Axe III : La théologie et l’enseignement supérieur

– Les transformations de l’enseignement de la théologie et de la philosophie.

– la laïcisation de la société et la déconfessionnalisation des institutions d’enseignement supérieur.

Axe IV : Rencontre et dialogue des religions, des spiritualités et des cultures

– Les enjeux de la rencontre et de l’évolution des relations entre l’Église catholique, le judaïsme, les autres Églises chrétiennes, les spiritualités orientales ou autochtones et l’islam.

– L’importance de la religion populaire comme vecteur culturel.

– Le rapport des femmes, des personnes âgées et des jeunes avec le religieux.

Le comité scientifique recevra aussi avec plaisir les propositions qui s’inscriraient à l’extérieur des thématiques proposées (sujets hors thème).

Les propositions de communications (300 mots), accompagnées d’une courte notice biographique, doivent être acheminées au plus tard le 1er mars 2019 à Dominique Laperle, responsable du comité scientifique pour la SCHEC (dlaperle@psnm.qc.ca) et à Claude Auger, professeur d’histoire au Collège universitaire dominicain (claude.auger@udominicaine.ca).

Comité scientifique et organisateur : Claude Auger (Professeur à la Faculté de théologie du Collège universitaire dominicain), Dominique Laperle (Chercheur associé à la Chaire Tillard du Collège universitaire dominicain) et Rick van Lier (Professeur à l’Institut de pastorale du Collège universitaire dominicain).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.