Appel à communication. Jeunesse et missions à l’époque contemporaine

Du 26 au 30 août 2019, à Lyon, se tiendra le quarantième colloque du Centre de Recherche et d’Échanges sur la Diffusion et l’Inculturation du Christianisme (CREDIC) qui portera sur Enfance, jeunesse et missions chrétiennes (XIX-XXIe siècles).

Appel à communication

La jeunesse chrétienne, organisée dans la catéchèse ecclésiale (Enfance missionnaire catholique, Écoles du Dimanche protestante, etc.) comme dans des mouvements para-ecclésiaux (scoutisme, patronage, mouvements de dévotion, mouvements d’étudiants, etc.) ou dans des programmes d’engagement volontaire (services civiques, etc.), a constamment été au centre des préoccupations des organismes missionnaires. En Europe, comme en Afrique, en Asie et dans les Amériques, elle a été un acteur et un destinataire des activités des églises et des organisations missionnaires.

L’objectif de la rencontre est d’étudier sous les angles historiques, anthropologiques, sociologiques comme psycho-pédagogiques, la place que tient la jeunesse – de l’enfant au jeune adulte – dans :
– les missions outre-mer, depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.
– les Églises du Sud dans la même période.

Les communications souligneront l’évolution des pratiques dans le temps et l’espace, leur processus d’adaptation, leur réception sur le terrain par la jeunesse « missionnée » et la différentiation ou non des genres.

Elles pourront s’inscrire dans l’un des axes suivants :

1. Histoire des mouvements de jeunesse et de leurs pratiques

Éveil de la conscience missionnaire chez les jeunes : quels en sont les motifs (spirituels, culturels, sociaux, etc.), quels lieux sont utilisés (Églises, associations, expériences personnelles, écoles confessionnelles, etc.) et quels sont les moyens mis en œuvre pour soutenir l’intérêt pour les missions (littérature, jeux, rassemblements, chorales, musique, etc.) ? Comment certains modèles de mouvements de jeunesse ont-ils été importés d’Europe ou des États-Unis et adaptés dans les pays dits de mission ? Et comment ces modèles y reviennent-ils éventuellement, selon quelles transformations ?

2. Psycho-pédagogie des mouvements de jeunesse

Aspects catéchétiques de la mission par classes d’âge et par sexe : enfance (6-12 ans), adolescence (12-18 ans), étudiants ou jeunes adultes, garçons ou filles : quelle prise en compte du développement psychologique de la jeunesse et du genre dans le choix des moyens pédagogiques et des actions envisagées ?

3. Ethno-missiologie de l’engagement de la jeunesse chrétienne

Analyse des motivations et des thèmes d’engagement des jeunes dans ces mouvements à travers le monde (évangélisation, éducation, solidarité, culture, services civiques, séjours de découverte, échanges, jumelages, formation des futurs cadres dans les Églises, les nations nouvelles et les sociétés, etc.). Quelles sont les spécificités de cette mission dans les mouvements para-ecclésiaux ?

4. Socio-histoire de l’internationalisation des mouvements de jeunesse et acculturation mutuelle

Dimension internationale et interculturelle de la jeunesse dans la mission : mouvements transnationaux (Scoutisme, Unions Chrétiennes de Jeunes Gens et Jeunes Filles, Action catholique de la Jeunesse, Jeunesse en mission, Opération mobilisation, Aide universitaire catholique aux missions, Groupe Biblique Universitaires, Association pour l’évangélisation des enfants, etc.) et trans-ecclésiaux (Processus conciliaires de Taizé, Communauté de l’Emmanuel, etc.). Mouvements des jeunes Chrétiens à travers le monde : choc culturel et regards critiques.

5. Communication missionnaire via l’enfance

Valorisation des liens interculturels établis entre les enfants chrétiens d’un continent à l’autre, place et rôle des enfants de missionnaires dans la mission et dans sa propagande (moralisation, fraternisation, etc.).

Consignes aux auteurs de proposition

Toute personne intéressée à présenter une communication est invitée à adresser un titre et un bref résumé de sa contribution (3000 signes, espaces compris) en français. Ce résumé précisera l’entrée disciplinaire, présentera la problématique et la méthodologie, indiquera la périodisation, la situation géographique et comportera une description du corpus traité. Il pourra inclure une bibliographie de 5 à 10 titres.
Les auteurs se présenteront brièvement (rattachement institutionnelle, centre d’intérêt de recherche, pays, période, etc.)
Toutes les propositions doivent être envoyées, avant le 31 janvier 2019, à : Émilie Gangnat (emiliegangnat[a]gmail.com) ; Anne Ruolt (aruolt[a]gmail.com) et Gilles Vidal (gilles-louis.vidal[a]univ-montp3.fr).
Une réponse sera faite avant le 30 mars 2019.
Les auteurs dont les communications seront retenues pour la publication des actes du colloque devront transmettre leur texte définitif, mis aux normes de l’éditeur, le 15 octobre 2019.

Les séances se déroulement au Centre Jean Bosco.

Appel à communication accompagné d’une bibliographie indicative.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.