Islam et protestantisme, une comparaison fructueuse ?

Vient de paraître, sous la direction d’Olivier Rota et Alain Joblin, un ouvrage collectif interrogeant, de manière comparée, la présence du protestantisme et de l’islam, dans le prolongement d’une journée d’études de 2016.
En effet, l’islam se trouve depuis quelque temps maintenant au cœur d’une cruelle actualité en France. De nombreux observateurs, à commencer par les hommes politiques eux-mêmes, essayent de préciser la place de cette religion dans le paysage religieux français. Ils s’interrogent notamment sur une « représentabilité » du monde musulman français en regrettant l’absence d’un clergé capable de parler au nom de cet islam et en dénonçant de l’argent et des imams venus de l’étranger. Or, cette interrogation se formule essentiellement par rapport au modèle connu du catholicisme.
Pour la majorité des Français, le catholicisme représente, en effet, la seule réalité du christianisme qui leur vienne à l’esprit : celle d’une communauté hiérarchisée dans laquelle l’autorité est organisée selon un modèle pyramidal et qui est animée par un clergé vivant un sacerdoce. La structure pyramidale du catholicisme est, cependant, une exception plutôt qu’une règle en matière d’organisation religieuse. L’islam ne correspond aucunement à ce modèle.
Une comparaison entre islam et protestantisme ne serait-elle pas plus pertinente ? En effet, musulmans et protestants ont en commun de vivre leur foi en dehors de toute Église organisée et hiérarchisée. Cette souplesse de leurs structures d’autorité les rapproche et invite à les comparer. De même que leur insistance sur l’Unicité de Dieu et sur la Primauté de sa Parole.

Table des matières :

Alain Joblin et Olivier Rota, Université d’Artois : Introduction. Islam et protestantisme. Convergences et divergences comme points de rencontre.

I. Voir, comprendre et nommer Dieu

Pierre-Olivier Léchot, Faculté libre de théologie protestante de Paris : Clarté et autorité de l’Écriture chez Martin Luther. Une contribution à la généalogie du mythe protestant du libre examen.
Jan Goes et Olivier Rota, Université d’Artois : L’image et les noms de Dieu dans le Coran et la sunna. Une lecture à l’aune des traditions juive et chrétienne.
Alain Joblin, Université d’Artois : L’image religieuse dans l’œuvre des Réformateurs protestants au XVIe siècle.

II. Mourir pour Dieu : le martyre

David El Kenz, Université de Bourgogne : Réforme et islam à travers le martyre au temps des troubles de religion.
Geneviève Gobillot, Université de Lyon III : Le martyr selon le Coran et quelques interprétations contradictoires.

III. La religion à l’épreuve de la Cité

Stefano Simiz, Université de Lorraine : Un espace, deux confessions. Le protestantisme au défi du christianisme urbain français, XVIe-XVIIe siècles.
Didier Poton de Xaintrailles, Université de La Rochelle : Le Consistoire dans les Églises réformées du royaume de France (XVIe-XVIIIe siècle). Encadrer, guider, gérer l’Église au quotidien.
Samir Arbache, Institut catholique de Lille : Les musulmans en attente de leur Luther ? Approche de l’œuvre d’Abdel Jawad Yassine.

Xavier Boniface, Université de Picardie Jules Verne : Synthèse.
Alain Joblin et Olivier Rota, Université d’Artois : Conclusion.

Alain Joblin et Olivier Rota (dir.), Islam et protestantisme. Convergences et divergences comme points de rencontre, Paris, Les Indes savantes, 2019, 164 p., 22 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.