Le péché originel. Anthropologie et histoire politique.

L’AFHRC signale la tenue du colloque “Le péché originel. Anthropologie et histoire politique (XVIIIe-XXe siècles)” organisé par Frédéric Meyer et Sylvain Milbach à l’Université Savoie – Mont Blanc sur le campus de Jacob-Bellecombette  (Bâtiment 5 supérieur, salle 510/511) les 23 et 24 mai 2019. Entrée libre.

Le péché originel est-il un objet d’étude pour l’historien ? On peut en douter si on se fie à la bibliographie où dominent surtout des travaux de théologiens, et aussi de philosophes. Pourtant, il s’agit d’un dogme clé du christianisme qui intéresse l’historien : outre que s’y fixe une bonne partie de la pratique sacramentelle, il met en jeu une conception de l’humanité dont découle une conception de la société et de l’ordre social, du mal, de la souffrance, de la liberté. La coïncidence entre le lent épuisement de sa signification socialement reconnue et l’avènement de la société « d’opinions » ne saurait se réduire au processus caricatural d’effacement d’une « légende ». Le péché originel, objet d’anthropologie religieuse et d’histoire politique ? L’enquête est à mener.

Jeudi 23 mai 2019

14h : Frédéric Meyer, Sylvain Milbach, Introduction

Positions du problème

14h 30 : « Peccato, stato d’innocenza e pensiero politico medievale », Gianluca Briguglia (Université de Strasbourg)

15h : « La crise du péché originel au XIXe siècle », Philippe Boutry (Université Panthéon-Sorbonne)

Discussion – pause

Le péché originel discuté et contesté

16h00 :  « Marie Huber, l’éternité des peines et le péché originel », Yves Krumenacker (Université Lyon III)

16h30 : « Négocier la doctrine au temps de la première globalisation du christianisme. Théologie et polémique autour de l’ignorance invincible du droit naturel dans le monde catholique (mi XVIe-mi XVIIe siècles) », Jean-Pascal Gay (Université de Louvain)

17h00 : « Le péché originel dans les écrits antiphilosophiques français de la deuxième moitié du XVIIIe siècle »,  Didier Masseau (Université de Tours)

Discussion

Vendredi 24 mai

Le péché originel discuté et contesté

9h :, « L’épouvantable dogme. Les Lettres philosophiques sur le péché originel d’un curé de 1794 », Frédéric Meyer (Université Savoie Mont Blanc)

9h30 : « Iniquité et corruption. L’anthropologie au cœur des divisions protestantes du XIXe siècle », Sarah Scholl (Université de Genève)

10h : « Y croit qui peut : les éclectiques et le péché originel », Patrice Vermeren (Université Paris VIII)

Discussion – Pause

11h : « Chute et liberté. Péché originel et perfectibilité chez Pierre-Simon Ballanche », Ignazio Veca (École normale de Pise)

11h30 : « A proprement parler, le mal n’existe point. Lamennais face au péché originel », Sylvain Milbach (Université Savoie Mont Blanc)

Discussion

14h30 :  « Pierre Teilhard de Chardin, l’évolution et le problème du péché originel », Guillaume Cuchet (Université Paris-Est Créteil)

15h : « De l’enfant coupable à l’enfant innocent et à l’enfant victime », Claude Langlois (École pratique des hautes études)

Discussion – Pause

16h : Bernard Hours (Université Lyon III) : Conclusions

Contacts : frederic.meyer@univ-smb.fr et sylvain.milbach@univ-smb.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.