Jésuites et protestantisme sur la longue durée

Vient de paraître, sous la direction d’Yves Krumenacker et de Philippe Martin un volume consacré à la question des relations entre Jésuites et protestantisme (XVIe-XXIe siècles), qui prolonge le colloque tenu à Lyon les 24 et 25 mai 2018.
Face à la naissance du protestantisme au XVIe siècle, l’Église catholique a développé deux stratégies : la lutte contre la réforme ; la transformation du catholicisme. Une institution semble résumer ces deux politiques : la Compagnie de Jésus, qui mène des missions contre les protestants, participe à des controverses, créé des collèges pour former l’élite catholique… Mais placer « protestants » et « jésuites » dans un affrontement systématique est un des a priori de l’historiographie qui a été mis en place dès le XVIe siècle. Mais, bien qu’elle ait été régulièrement reprise et développée, cette opposition est en grande partie fausse, et d’abord parce que l’objectif premier de la Compagnie de Jésus n’est pas la lutte contre le protestantisme, mais la rénovation de l’Église grâce à une nouvelle spiritualité, une spiritualité d’ailleurs en partie commune à Luther et aux réformateurs protestants, ce que les historiens et les théologiens redécouvrent depuis quelques dizaines d’années
Cet ouvrage, issu des sixièmes journées d’études organisées par le Conseil scientifique de la Collection jésuite des Fontaines avec le concours du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes, entend dépasser ces a priori qui ne reposent que sur la volonté de simplifier les choses ou sur un cloisonnement des études, puisque l’historiographie a l’habitude d’envisager séparément les jésuites ou les protestants. Tout en accordant, malgré tout, une part importante aux diverses formes de concurrence et d’affrontement, les différents contributeurs montrent également les similitudes et les rapprochements sur un temps long, du XVIe au XXIe siècle, à travers des cas précis.

Table des matières :

Yves Krumenacker et Philippe Martin : Introduction.

L’ancienne Compagnie

Alain Cullière : Gallicans et protestants contre les jésuites au XVIe siècle.
Pierre-Antoine Fabre : La conversion à la Réforme dans la première Compagnie de Jésus.
Simona Negruzzo : « Les Jésuites nous secondent ».
Sylvio Hermann De Franceschi : La morale catholique post-tridentine et la controverse interconfessionnelle.
Fabienne Henryot : Publier la controverse (1598-1629) : Les jésuites et l’édition de la théologie antiprotestante.
Julien Léonard : Le faux au service de la controverse.
Stefano Simiz : Louis Sevestre, controversiste jésuite et auteur de (fausses) lettres de Calvin.
Didier Boisson : Autour de l’application de la déclaration de 1656.
Nicolas Guyard : Les Échos de Calvin.
Bruno Maes : L’impact des missions intérieures des jésuites sur les protestants.
Yves Krumenacker : Pierre Bayle et Ignace de Loyola.

La nouvelle Compagnie

Dzianis Kandakou : Jésuites et protestants dans l’Empire de Russie au tournant du XIXe siècle.
Philippe Rocher : Les Jésuites et « la crise du protestantisme » au XIXe siècle.
Christophe Chalamet : Est Deus in nobis ? Les premières années du débat Barth-Przywar.
Claude Prudhomme : Missionnaires jésuites et protestants en Afrique subsaharienne et à Madagascar.
Olivier Chatelan : Les protestants français et le pape François.
Rémi de Maindreville sj. : Jésuites et protestants dans la revue Christus.
Michel Fédou : Jésuites et protestants dans la théologie du XXe siècle.

Index

Yves Krumenacker et Philippe Martin (dir.), Jésuites et protestantisme XVIe-XXIe siècles, Lyon, LARHRA (Chrétiens et Sociétés – Documents et Mémoires), 2019, 360 p., 20 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.