Effacer la Révolution. Prêtres constitutionnels francs-comtois

Vient de paraître, sous la plume de Vincent Petit, Effacer la Révolution. Vie et mort des prêtres constitutionnels francs-comtois (1801-1830). Il s’agit de répondre à une question longtemps négligée : que sont devenus les prêtres qui avaient juré fidélité à la nation au cours de la Révolution française ?
En effet, l’adoption de la Constitution civile du clergé et l’obligation de prêter serment ont durablement divisé le clergé catholique, plus encore dans une province fervente et frontalière comme l’est la Franche-Comté. La signature du Concordat entre Bonaparte et le pape en 1801 a mis fin à l’opposition entre prêtres réfractaires et prêtres jureurs. En apparence seulement.
En Franche-Comté, ce sont presque 550 prêtres constitutionnels qui continuent d’exercer leurs fonctions après 1803. D’abord protégés par l’archevêque, qui a été l’un des leurs, la chute de Napoléon marque pour eux le début des vexations : sommés de se rétracter, contraints à la démission, révoqués, humiliés devant leurs paroissiens, quelques-uns se dissimulent, certains renoncent publiquement à tout ce en quoi ils ont cru, d’autres résistent crânement jusqu’au bout.
Révolutionnaires, jacobins, démocrates, patriotes…, accusés d’être des ivrognes et des incapables, des affairistes ou des paresseux, ces prêtres sont effacés jusque dans la mémoire collective au profit de l’image du « bon prêtre ».
Appuyé sur des archives inédites, complété par des tableaux statistiques, l’ouvrage dispose de 550 notices biographiques et un index riche de 700 noms de lieux et prolonge les recherches antérieures menées par Vincent Petit sur l’histoire religieuse de la Franche-Comté.

Table des matières

Introduction
1. Prologue
2. Mgr Le Coz à Besançon : un épiscopat contesté de bout en bout
3. Nommer les curés
4. L’impossible confraternité
5. La difficile réouverture du grand séminaire
6. Guerre et paix : 1813-1815
7. Bons et mauvais prêtres : l’enquête de 1817-1821
8. La chasse aux sorcières
9. Renier son serment
10. Deux mémoires : confesseurs de la foi contre clergé patriote
11. Portrait anthropologique du constitutionnel
12. Épilogue

Annexes

Document n°1 : Les demandes de réconciliation adressées au cardinal-légat (1801-1808)
Document n°2 : Les curés, succursalistes et desservants constitutionnels en 1803
Document n°3 : Les formulaires de rétractation
Document n°4 : Les prêtres rétractés (1814-1835)
Document n°5 : Notices biographiques des prêtres constitutionnels (1801-1830)

Tableau n°1 : Clergé constitutionnel en exercice 1797-1800
Tableau n°2 : Prêtres soumis dans le département du Doubs en juillet-août 1801
Tableau n°3a : Proportion de constitutionnels dans le clergé diocésain (cures) en 1803
Tableau n°3b : Proportion de constitutionnels dans le clergé diocésain (cures, succursales et dessertes) en 1803
Tableau n°4 : Nombre de cures et de succursales
Tableau n°5 : Nombre d’élèves au grand séminaire de Besançon (1802-1833)
Tableau n°6 : Nombre de prêtres assermentés en fonction et en retraite (1803-1821)
Tableau n°7 : Nombre de rétractations (1814-1825)
Tableau n°8 : Situation des prêtres constitutionnels à leur décès
Tableau n°9 : Origine des religieux au sein des prêtres constitutionnels

Carte n°1 : Les prêtres constitutionnels en 1803
Carte n°2 : Les prêtres constitutionnels et les prêtres rétractés en 1819-1820

Vincent Petit, Effacer la Révolution. Vie et mort des prêtres constitutionnels francs-comtois (1801-1830), Besançon, Cêtre, 2019, 25 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.