Une prédication protestante entre religion et politique

L’AFHRC signale la publication d’une anthologie de discours pastoraux sur la res publica, Dieu, César et les protestants, procurée par Céline Borello, professeur d’histoire moderne à l’université du Mans.
La prédication demeure un moment essentiel du culte protestant dans un but premier d’édification du croyant. Dans la France des XVIIIe et XIXe siècles, les pasteurs parlent à leurs fidèles que ce soit dans la clandestinité du Désert, durant la période mouvementée que représente la Révolution française, ou avec une liberté religieuse institutionnalisée par l’Empire napoléonien et maintenue par les Bourbons. Cependant, les orateurs protestants, du haut d’une chaire improvisée dans des lieux isolés ou, bien en vue dans un temple, s’éloignent parfois de sujets purement théologiques et, à la faveur de certains événements majeurs ou dans des circonstances nationales fortes, leurs sermons prennent une tonalité politique évidente.
Cet ouvrage propose donc de découvrir seize prédications, en contextes religieux et politiques variés, qui apparaissent dès lors comme autant de jalons d’analyse des origines et fondements des rapports théorisés entre Dieu, César – c’est-à-dire le pouvoir temporel, du roi à la nation toute entière – et les huguenots suivant la péricope souvent mobilisée par les ministres : « Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».
Les prédicateurs de l’Ancien Régime à l’avènement de la Seconde République se défendent de faire de la politique en chaire. Cependant, ils participent par leurs sermons à une républicanisation du croyant qui reste aussi un sujet ou un citoyen, processus entendu comme volonté d’expliquer à l’auditoire le juste comportement civil ou politique, dans une sphère publique en plein changement.

Table des matières

Introduction

I. Ancien Régime

1. 1744, Paul Rabaut, Nîmes : Sermon sur ces paroles de la 1re Épitre de Saint Pierre Chap 2 v. 17e.
2. 1763. Jacques Armand, Hanau (D) : Sermon sur l’esprit de l’Évangile prononcé à l’occasion de la paix.
3. 1781, Frédéric-Charles Baër, Paris : Sermon prononcé à l’occasion de la naissance de monseigneur le Dauphin.
4. 1783, Rabaut-Pomier, Montpellier : Discours prononcé à l’occasion de la paix entre la France et l’Angleterre.

II. Période révolutionnaire

5. 1790, Jean-Antoine Blachon, Bordeaux : Sermon sur le discours du roi à l’Assemblée Nationale et le serment des Citoyens actifs.
6. 1791, Jean Pierre Astier, Vivarais : Discours intéressant sur la nouvelle constitution en France et la Religion.
7. 1792, Benjamin-Sigismond Frossard, Clermont-Ferrand : Sermon sur le véritable esprit de la religion chrétienne.
8. 1795, Paul-Henri Marron, Paris : Prière prononcée le jour de l’ouverture des Assemblées primaires.

III. Ère napoléonienne

9. 1804 (M), Jacques Molines, Orange : Sermon prononcé à l’occasion du sacre & couronnement de SMI Napoléon Empereur des Français.
10. 1805, Pierre Bourrit, Lyon : Discours sur les devoirs du citoyen.
11. 1806, Simon Lombard, Saint-Chaptes : Discours patriotique et religieux pour le jour anniversaire de la Naissance de Napoléon.
12. 1812, Pierre de Joux, Nantes : Troisième et dernier discours sur la guerre ou le Te Deum de la Moskwa.

IV. Monarchies parlementaires et IIe République

13. 1814, H. F. Juillerat-Chasseur, Nîmes : Sermon d’action de grâce sur le retour des Bourbons et sur la paix.
14. 1830, Charles Théodore Kuntz, Rothau : Sermon prononcé à l’occasion de l’avènement de S. M. Louis-Philippe Ier.
15. 1842, Éliacin Scipion Combet, Saint-Hilaire-de-Lavit : Sermon sur la révolution de Juillet.
16. 1848, Charles-Athanase Coquerel, Paris : Liberté, Égalité, Fraternité.

Bibliographie
Index

Céline Borello (éd.), Dieu, César et les protestants. Anthologie de discours sur la res publica (1744-1848), Paris, Honoré Champion (Vie des Huguenots), 2019, 278 p., 48 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.