La dramatique conciliaire sur la très longue durée

L’AFHRC signale la parution, sous la direction de Guillaume Cuchet et de Charles Mériaux, de La dramatique conciliaire de l’Antiquité à Vatican II, prolongeant une rencontre scientifique antérieure.
En bonne théologie chrétienne, les conciles sont censés être « inspirés » ou « assistés » par le Saint-Esprit, mais force est de constater que leurs annales sont pleines de conflits, coups de théâtre, manœuvres, aussi bien dans la conduite des assemblées que la rédaction des documents qui en sont issus. Vues de près, les opérations du Saint-Esprit paraissent bien humaines. Cet ouvrage étudie, dans la longue durée et à des échelles différentes, les ressorts historiques de cette « dramatique conciliaire ». Comment comprendre que les acteurs des conciles aient pu être à la fois des tacticiens rompus aux usages de la mécanique des assemblées et des croyants sincères, convaincus que le Saint-Esprit pilotait en sous-main les opérations et que ce combat en apparence politique était en réalité spirituel ? Qu’est-ce que ces convictions nous disent de la nature de ces assemblées si particulières que sont les conciles ?

Table des matières

Guillaume Cuchet : Introduction.

I. Écrire et réécrire la dramatique conciliaire

Martin Morard : Les conciles mis en textes, ou comment le Saint-Esprit écrit droit avec des lignes courbes.
François-Xavier Romanacce : Nicée (325), ou l’invention de l’hérésie arienne.
Ramón Teja et Silvia Acerbi : Éphèse I (431) et Éphèse II (449) : concilia ou latrocinia ?
Antoine Arjakovsky : La réception spirituelle, mémorielle et historique du concile de Florence (1439).
Pierre Antoine Fabre : Le problème de l’image dans le dernier acte du Concile de Trente : documents inédits du mois de novembre 1563.

II. Le pape et la papauté au cœur de la dramatique conciliaire

Philippe Blaudeau : Sanctionner le pape sans rompre avec le Siège apostolique ? Retour sur la condamnation de Vigile prononcée lors du concile de Constantinople II (553).
Pascal Montaubin : Les conciles de la monarchie pontificale (1049-1312) : des conciles sans drame ?
Hélène Millet : La condamnation de deux papes fauteurs de schisme : un drame conciliaire (Pise, 1409).
Sophie Vallery-Radot : La dramatique conciliaire à Constance (1414-1418) : la fuite de Jean XXIII du concile.
Émilie Rosenblieh : Le Saint-Esprit ou la légitimation de l’autorité conciliaire : le procès du pape Eugène IV au concile de Bâle (1431-1439).
Sylvain Milbach : Dramatique inopportune : le concile du Vatican et l’opinion dans les pas de Mgr Dupanloup et de Louis Veuillot.

III. L’empereur, le roi, l’État, acteurs de la dramatique conciliaire

Davide Dainese : Le rôle de Constantin au concile de Nicée selon Eusèbe de Césarée.
Thomas Deswarte : Tolède III (589) et Tolède IV (633) : deux conciles, deux conceptions du pouvoir.
Florence Close : Le synode ecclésiastique de Francfort (794) : un concile carolingien bien inspiré ?
Nelson H. Minnich : La résolution des conflits entre la France et le Saint-Siège au Ve concile du Latran (1512-1517).
Séverine Blenner-Michel : Le Saint-Esprit corrigé ? Le Saint-Siège face au concile provincial de Paris (1849-1850).

IV. La dramatique par excellence : Vatican II, les moments, les hommes, les groupes

Étienne Fouilloux : La « semaine noire » de Vatican II.
Loïc Figoureux : Henri de Lubac, un homme aux « ailes de géant » au concile Vatican II.
Catherine Masson : L’intervention du cardinal Liénart au concile Vatican II le 13 octobre 1962.
Étienne Lock : La Panafricaine épiscopale au Concile Vatican II : simple tactique ou souci de représentativité ?
Philippe Roy-Lysencourt : Les traditionalistes du Coetus Internationalis Patrum dans la dramatique du concile Vatican II.
Christian Sorrel : Événement et conscience de l’événement dans le journal du concile Vatican II du sulpicien Marcel Breysse.

Jacques Prévotat : Conclusion.

Guillaume Cuchet et Charles Mériaux (dir.), La dramatique conciliaire de l’Antiquité à Vatican II, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion (Histoire et civilisations), 2019, 470 p., 35 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.