Journées d’études internationales. Autour de l’ouverture des archives du pontificat Pie XII

© fototeca Gilardi/Marka/age fotostock

L’ouverture, prévue pour le 2 mars 2020, des archives vaticanes concernant le pontificat de Pie XII (1939-1958) a suscité un vif engouement. La richesse des archives romaines, qui débordent les enjeux strictement confessionnels, devrait permettre d’interroger à nouveaux frais cette période complexe et cruciale de l’histoire de l’Europe et du monde.
Dans ce contexte, le séminaire Le pontificat de Pie XII (1939-1958) à la veille de l’ouverture des archives vaticanes : bilans historiographiques et perspectives de la recherche entend établir un état des lieux de l’historiographie abondante – et souvent polarisée – sur le pontificat du pape Pacelli, mais aussi identifier les thématiques innovantes et susceptibles de fédérer les recherches à venir en histoire et en sciences sociales.
Quatre journées thématiques sont organisées : après Régulations ecclésiales des mutations culturelles et religieuses (Lyon, 17 octobre 2019) et Les apports des fonds de la papauté à l’étude des processus de politisation : mobilisations, démocratie, champ politique (Bordeaux, 28 novembre 2019), se tiendra à Paris, successivement, les troisième et quatrième séances : Le Saint-Siège et les mutations de la souveraineté, de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide (30 janvier 2020) et Le Saint-Siège et la personne humaine dans un monde global : défis post-coloniaux, migratoires et humanitaires (31 janvier 2020).

Programme

30 janvier. Le Saint-Siège et les mutations de la souveraineté de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide

Session plénière – amphi René Rémond (W 22)

9h-9h15. Accueil.

Cécile Coulangeon, doyenne de la Faculté des Lettres de l’ICP.
Laura Pettinaroli : L’internationale dimension cruciale du pontificat pacellien.

9h15-11h. Un pontife face au chancellement des souverainetés
Présidence : Philippe Boutry, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – IUF.

Alejandro Dieguez, Archivio apostolico vaticano : I fogli di udienza (1930-1939), fonte per la visione pacelliana delle relazioni internazionali.
François Jankowiak, Université Paris-Saclay, DSR et Audrey Virot, Université Panthéon-Assas : Les États et l’État dans le discours magistériel de Pie XII.
Jean-Marc Ticchi, CéSor-EHESS : Pie XII et la paix.

11h15-12h30. Des historiographies polarisées
Présidence : Jean-Dominique Durand, LARHRA-Université Lyon 3.

Raffaella Perin, Università cattolica del Sacro Cuore, Milan : La diplomatie vaticane pendant la Deuxième Guerre mondiale : un bilan historiographique.
Philippe Chenaux, Université pontificale du Latran : Pie XII et la diplomatie vaticane durant la Guerre froide.

Atelier 1 (salle Z 23). 14h-16h. La Guerre : effondrement de l’ordre international
Présidence : Annette Becker, Université Paris-Nanterre.

Michel Emmanuel, Collège Stanislas, Paris : Veillée d’armes au conclave : le journaliste français Louis Veuillot à Rome en 1939.
Raffaella Perin, Università cattolica del Sacro Cuore, Milan : La diplomatie des ondes : Radio Vatican pendant la guerre.
Sascha Hinkel, Universität Münster : Aloisius Muench (1889-1962). Délégué apostolique (1946-1949) et nonce apostolique en Allemagne (1950-1959).
Stéphanie Roulin, Université de Fribourg, Suisse : Tous les chemins ne mènent pas à Rome. Destins croisés des mouvements Pro Deo, des années 1930 à l’après-guerre.
Xavier Boniface, Université de Picardie-Jules Verne : La thèse du P. René Coste sur «le problème du droit de la guerre dans la pensée de Pie XII» (1961).

Atelier 2 (salle Z 30), 14h–16h. Le Saint-Siège dans un monde bipolaire.
Présidence : Catherine Horel (CNRS, UMR SIRICE)

Marialuisa Lucia Sergio, Università Roma-Tre : Le monde catholique entre post-fascisme et franquisme : réseaux diplomatiques et culturels en Italie, Allemagne et Espagne.
Natalia Núñez Bargueño, Sorbonne : Le catholicisme et le rôle du Saint-Siège dans les relations entre l’Espagne et les États-Unis : le tournant de 1952.
Yves Solis, Prepa Ibero, Ciudad de Mexico : Vers la réactivation du Bureau latino-américain de la NCWC (1959) : États-Unis et lutte contre le socialisme en Amérique Latine dans les années 1940-1950.
Clémence de Rouvray, École pratique des Hautes Études : Regards catholiques sur la Roumanie communiste (fin des années 1940-années 1950).
András Fejérdy, Hungarian Academy of Sciences, Institute of History ; Pázmány Péter Catholic University : L’Ostpolitik du Vatican et la Hongrie entre 1944 et 1958: présentation d’un projet collectif de recherche.

Atelier 3 (salle Z 32). 14h-16h. Reconfigurations supranationales
Présidence : Gerd-Rainer Horn, Centre d’histoire de Sciences Po.

Maurizio Pegrari, Università di Verona : I percorsi delle finanze della Santa Sede : l’Amministrazione Speciale della Santa Sede (1929-1958).
Blandine Chélini-Pont, Université d’Aix-Marseille : Le Saint-Siège et la mise en place du système onusien.
Claire Maligot, École pratique des Hautes Études : Recomposition du magistère, recomposition de la diplomatie ? Le Saint-Siège entre stratégies bilatérales et nouveau système des relations internationales (années 1940-1960).
Aurélien Zaragori, LARHRA : Le Saint-Siège et l’Organisation Internationale du Travail, une relation de l’ombre à la lumière.
Aliénor Ballangé, Sciences Po Bordeaux : Pie XII et l’opinion publique dans le combat pour l’Europe (1948-1958).

Session conclusive (salle W 22). 16h15-17h
Présidence : Camille Riquier (vice-recteur à la Recherche, ICP)

Table-ronde : Fabien Archambault, CRIHAM-Université de Limoges, Marie Levant, Sorbonne Université, Olivier Sibre, Institut Georges Pompidou.

31 janvier 2020. Le Saint-Siège et la personne humaine dans un monde global : défis postcoloniaux, migratoires et humanitaires.

Session plénière. Amphi Molinié

9h-9h30. Accueil

Olivier Forcade, directeur de la Maison de la recherche de Sorbonne Université, directeur adjoint de l’UMR Sirice : Ouverture.
Marie Levant, LabEx EHNE, Sorbonne Université, et Olivier Sibre, Institut Georges Pompidou, Sirice : Introduction.

9h30-12h30. Conférences
Présidence : Fabrice Bouthillon, Université de Brest.

Patrick Houlihan, Trinity College Dublin : Religious Leadership during War and Genocide: A Comparison of Pope Benedict XV and Pope Pius XII.
Daniele Menozzi, Scuola Normale Superiore di Pisa : L’Église et les droits humains au temps de Pie XII.
Dzovinar Kevonian, Paris Nanterre : Acteurs, espaces et pratiques de la diplomatie humanitaire : bilan et questionnements.
Claude Prudhomme, Larhra, Lyon : Les espaces émergents dans les sources vaticanes.
Loris Zanatta, Università di Bologna : Pio XII e l’America latina, fra panlatinismo cattolico e Occidente cristiano.

14h-16h30. Atelier 1 (salle D 117). Le Vatican, l’Église et les espaces émergents
Présidence : Olivier Compagnon, Sorbonne Nouvelle.

Catherine Marin, Institut Catholique de Paris : Pie XII et les missions : le temps du transfert de la mission à l’Église locale.
Édouard Coquet, Sorbonne Université : Le renouvellement de la politique missionnaire et la décolonisation : l’étude des délégations apostoliques africaines.
Olivier Chatelan, Université Lyon 3 : Le pontificat de Pie XII et l’Amérique latine, entre régulations et nouvelles tensions : état des lieux historiographique et perspectives de recherche.
Pascal Bourdeaux, École Pratique des Hautes Études : Religion et nation au Vietnam : contexte et logiques d’émancipation sous Pie XII.
Olivier Sibre, Institut Georges Pompidou : Une diplomatie des confins : rideau de fer, guerres et reconstructions (Chine, Corée, Japon).

14h-16h30. Atelier 2 (salle D 224). Migrations, aide humanitaire et droits de l’homme
Présidence : Philippe Bourmaud, Larhra, Université Lyon 3.

Nina Valbousquet, École française de Rome : Au-delà des « silences » de Pie XII : La diplomatie interreligieuse et humanitaire du Saint-Siège face à la Shoah (1939-1948).
Mara Dissegna, Trento : Red Cross and displaced persons: An explorative research.
Fabrice Jesné, École française de Rome : Les coopérations entre autorités consulaires italiennes et Église dans l’assistance aux Italiens de l’étranger dans le second après-guerre.
Claire Gouyon, Sorbonne Université : Le rôle des organismes religieux dans l’assistance aux réfugiés.
Claire Toupin-Guyot, IEP Rennes : Autour de quelques Droits. Du droit des gens aux droits de l’Homme.
Chantal Verdeil, Inalco : Le Liban et les réfugiés palestiniens.

16h45-17h30. Session conclusive (Amphi Molinié)
Présidence : Martin Dumont, IRER, Sorbonne Université.

Compte-rendu de la journée et table ronde « bilan et perspectives ».

Chaque séance propose, le matin, une session plénière dédiée aux synthèses historiographiques et, l’après- midi, des ateliers thématiques consacrés aux recherches en cours. Seules les matinées sont ouvertes au public, sur inscription et dans la limite des places disponibles.

La séance du 30 janvier aura lieu à l’Institut catholique de Paris et celle du 31 janvier à la Maison de la Recherche de Sorbonne Université.
Pour s’inscrire à la journée du 30 janvier (inscription obligatoire), l.pettinarolli[a]icp.fr.
Pour s’inscrire à la journée du 31 janvier (inscription obligatoire), seminairepiexii[a]gmail.com.

Informations : https://archivespie12.hypotheses.org/.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.