Colloque international. Produire et publier de la théologie à l’époque contemporaine

Du 18 au 20 mars 2020, se tiendra à Louvain-la-Neuve (Belgique), sous la responsabilité scientifique de Martin Dutron, Jean-Pascal Gay et Sylvio De Franceschi, un colloque international portant sur Produire et publier de la théologie dans le monde catholique (Des Restauration à Vatican II).

L’histoire de la théologie contemporaine commence à voir émerger un renouvellement d’approches. À côté de l’analyse d’un objet particulier dans le discours théologique, d’autres recherches explorent le statut de la théologie et de son énonciation, ainsi que le statut des théologiens, dans une démarche d’histoire sociale et culturelle des savoirs. Ces études ont montré à quel point l’histoire de la théologie demeure trop dépendante du « grand récit » construit par les théologiens eux-mêmes, lequel s’impose aux historiens du religieux.
Ce colloque entend poursuivre dans ce sens et cherche à rassembler des historiens travaillant sur la production et la publication des savoirs théologiques, du temps des restaurations européennes à la période du Concile Vatican II, période décisive pour la reconfiguration de la place des théologiens dans le monde des savoirs et des savants, ainsi que dans les églises. Du point de vue de l’histoire religieuse, l’usage d’un tel questionnaire permet-il de revoir la chronologie de l’histoire du christianisme et conduit-il à se dégager des périodisations des récits dominants sur le devenir du catholicisme dans le premier âge contemporain.

Programme

Mercredi 18 mars 2020

17h : Étienne Fouilloux, professeur émérite, Univ. Lyon-II : Conférence inaugurale. Les éditions du Cerf et la théologie (1918-1965).

Jeudi 19 mars 2020

9h-9h45 : Martin Dutron, Sylvio De Franceschi et Jean-Pascal Gay : Introduction thématique et méthodologique. Histoire de la théologie et histoire des savoirs.

Théologie, théologiens et contextes académiques

9h45 : Johannes Zachhuber, Univ. Oxford : Le débat sur la conception d’une théologie scientifique en Allemagne: 1835 à 1848.
10h15 : Zachary Purvis, Göttingen : The Modern Eusebians.
Pause
11h15 : Michel Yves Perrin, EPHE : Réceptions en milieu catholique de l’œuvre d’Adolf Harnack (jusqu’au milieu du XXe). Premières observations.

Entreprises éditoriales

11h45 : Sylvain Milbach, Univ. Savoie : Augustin Bonnetty, entrepreneur en théologie et philosophie catholiques : autour du traditionalisme (1845-1855).
12h15 : Sébastien Milazzo, Univ. Strasbourg : Eruditionis theatrum. L’entreprise éditoriale des Opera omnia d’Albert le Grand d’Auguste Borgnet (1890-99) et ses antécédents modernes. Entre apologétique et doctrine, trajectoires d’une édition critique.

Logiques de la publication et logiques disciplinaires (I)

14h : Dries Boschaert, KU Leuven : Bibliothèque de l’Institut supérieur de sciences religieuses (1946-1951) : Louvain Academic TheologiansTearing Down the Ivory Tower.
14h30 : Marie Thérèse Duffau, CNRS, Framespa, Toulouse : Faire publier les théologiens : Bruno de Solages et les échanges de Carmaux.
Pause

Les revues de théologie/de sciences religieuses et l’espace savant de la théologie

15h30 : Luc Courtois, UCLouvain : « L’Église n’a pas besoin de mensonges ». Alfred Cauchie et Paulin Ladeuze, aux origines de la Revue d’histoire ecclésiastique. Enjeux de l’affirmation de la frontière entre histoire et théologie à Louvain au début du XXe siècle.
16h : Martin Dutron, UCLouvain : Histoire de la théologie et periodical studies. La RevSR et l’inscription de la théologie dans le champ académique (1921-circa1960).
16h30 : Claus Arnold, Univ. Mainz : German Catholic Theology in its cultural and international context: the Literarische Rundschau of Herder (1905-1914).

Éditer, être édité

17h : François Weiser, GSRL Paris : Une passion éditoriale française : Fernand Aubier, Paul-André Lesort et la réception de Bultmann en France (1954-1976).
17h30 : Jean-Pascal Gay, UCLouvain : Gustave Thils et ses éditeurs. Histoire d’une entreprise théologique.

Vendredi 20 mars

9h : Isabelle Matamoros, EHNE, Paris IV : Un livre pour méditer, un livre pour se distraire : la place de la théologie dans les lectures de femmes au XIXe siècle.

Universités, facultés, contextes universitaires

9h30 : Bernward Schmidt, KU Eichstätt-Ingolstadt : Producing Theology on a Theological Island? Neoscholasticism in Eichstätt in the late 19th Century.
10h : Mark Chapman, Univ. Oxford : Popular Liberal Theology in Britain and Germany before the First World War.
Pause
11h : Marialuisa Lucia Sergio, Univ. Roma Tre : La fabrique de la néo-scolastique. L’université pontificale du Latran et la normalisation de la pensée théologique avant et pendant Vatican II.

Logiques de la publication et logiques disciplinaires (II)

11h30 : François Trémolières, Univ. Rennes 2 : Du dictionnaire au manuel : « Théologie » de Congar.

13h30 : Sylvio de Franceschi, EPHE : Imposer une école thomiste de spiritualité : les stratégies de publication du P. Garrigou-Lagrange au temps de la querelle mystique des années 1920.
14h : Philippe Blaudeau, Univ. Angers : Henri Irénée Marrou, un laïc professeur en Sorbonne, théologien de l’histoire.

14h30 : Conclusions et discussion ouverte.

Les séances auront lieu Salle du conseil ISP (10 Place Cardinal Mercier 1348 Louvain-La-Neuve).

Informations : martin.dutron[a]uclouvain.be ; jpgay[a]uclouvain.be


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.